07-04-2022

Quelques explications

Le Nutri-Score est composé d’une échelle de 5 couleurs, du vert au rouge, associées à 5 lettres. Du A, pour les aliments à privilégier, au E, pour les aliments à limiter. Le Nutri-Score se calcule à l’aide d’une méthode validée scientifiquement. Pour obtenir le score final du produit par 100 g ou 100 ml, le calcul tient compte de la quantité d’éléments à favoriser (légumineuses, fruits et légumes, fibres, noix et protéines) et d’éléments à limiter  (calories, sucres, sel et graisses saturées).

Les producteurs ou distributeurs d’aliments ne sont pas obligés d’utiliser le Nutri-Score. On estime qu’à peine 15 à 20 % des produits transformés afficheraient le Nutri-Score sur l'emballage.

LE POUR

Un outil particulièrement efficace

Placé à l’avant de l’emballage, le Nutri-Score est bien visible et facile à comprendre. Il permet très rapidement de comparer diététiquement des produits d’une même catégorie. C’est un outil beaucoup plus pratique et facile à décoder que le tableau des valeurs nutritionnelles qui se trouvent au dos de l’emballage et qui reprend le détail de la teneur en graisses, sucres, sel, etc. Le NutriScore est particulièrement adapté pour évaluer la qualité  nutritionnelle des aliments transformés, tels que les plats préparés, les soupes, les sodas ou les biscuits

Des consommateurs conscients de leurs choix

Le consommateur n’est pas toujours conscient de ses mauvaises habitudes alimentaires. Avec un logo rouge cela lui permet de prendre conscience qu’un aliment n’est pas aussi sain qu’il ne le pensait. Cela devrait l’inciter à consommer des produits plus sains. 

Des fabricants sous pression

Le Nutri-Score met à mal les techniques marketing de l’industrie agroalimentaire. Sur une boîte de céréales, un logo rouge à côté d’un beau tigre, ça fait tache... Les industriels se voient ainsi dans l’obligation de modifier la composition de leurs produits pour pouvoir afficher de meilleurs scores.

LE CONTRE

Savoir faire la part des choses !

Ce n’est pas parce qu’un aliment affiche un score défavorable qu’il faut l’éliminer purement et simplement. Les fromages, par exemple, contiennent souvent beaucoup de graisses et de sel et sont de ce fait mal cotés. Or, il est recommandé d’en consommer régulièrement. Ce n’est pas non plus parce qu’un produit est noté A ou B qu’on ne doit manger que cela. Et finalement, le Nutri-Score ne tient pas compte de la taille des portions mais est basé sur une quantité de référence établie à 100 gr. ou 100 ml de produit. Or, on ne va jamais consommer 100 ml d’huile d’olive.

Quid des additifs, allergènes, etc. ?

Le Nutri-Score se limite à informer sur la valeur nutritionnelle du produit. Le calcul du score ne tient pas compte de la présence d’additifs, d’allergènes, d’arômes artificiels, etc. 

Des surprises...

Le Nutri-Score ne tient pas compte d’éventuelles transformations du produit avant consommation : mode de cuisson, ingrédients ajoutés, etc. C’est pourquoi des produits tels que les frites surgelées peuvent se voir attribuer un A. Si vous les faites cuire au four, elles auront un plus mauvais score qui sera encore plus mauvais en cas de cuisson à la friteuse. Et le score peut encore être moins bon en cas d’ajout de sel.

Conclusion

Le Nutri-Score n’a pas, pour objectif de remplacer la pyramide alimentaire qui constitue la référence pour une alimentation variée et équilibrée. C’est-à-dire, une alimentation riche en légumes et fruits, en céréales semi-complètes ou complètes (pâtes, riz, boulgour…), en légumineuses (quinoa, lentilles, haricots, pois chiches…) etc. Même s’il n’est pas parfait, le Nutri-Score est un système qui a le mérite d’aider le consommateur à faire les bons choix alimentaires. Plusieurs études ont ainsi montré que la présence de ce label influence directement le comportement d’achat. Les gens mangent ainsi de moins grandes portions de produits lorsqu’ils sont moins bien notés.

Votre mutualité intervient ! 

60 € de remboursement à tous ceux qui consultent un diététicien ou se rendent aux séances WW, Weight Watchers et réduction sur les frais d’inscription et une série de services chez WW. Plus d'infos ?

Vous cherchez un diététicien ? 

Les Centres médicaux César De Paepe proposent des consultations de diététique. Avec ou sans trajet de soins ou prescription, vous ne payez que votre ticket modérateur qui ne s’élève qu’à quelques euros par consultation.