07-19-2022

Qui ? 

Tu peux travailler comme étudiant si :

  • tu as 16 ans ou que tu as 15 ans et que tu as suivi les deux premières années de l’enseignement secondaire ;
  • tu es étudiant. Ce qui signifie que tu suis l’enseignement secondaire, supérieur ou universitaire ou lorsque les études constituent ton activité principale et qu’un éventuel emploi est clairement secondaire. Tu n’es plus étudiant si tu possèdes un contrat de 12 mois ou plus auprès d’un employeur ou si tu suis des cours du soir ou une autre forme d’enseignement à horaire réduit ;
  • tu ne travailles pas lorsque tu es supposé suivre une formation ou d’autres activités scolaires.

Si tu es scolarisé à temps partiel, tu peux travailler comme étudiant uniquement si : 

  • tu achèves un contrat étudiant avec un autre employeur auprès duquel tu suis ta formation pratique sur le lieu de travail ; 
  • ton contrat est avec l’employeur chez qui tu as effectué ta formation pratique pendant les vacances d’été, pendant la période ou ta convention de stage ne s’appliquait pas ;
  • ton job étudiant prend place en dehors des heures où tu dois suivre ta formation pratique ou théorique ; 
  • tu ne perçois pas d’allocation de chômage ou d’allocation d’insertion.

Si tu as des doutes quant à ta situation, prends contact avec le Contrôle des lois sociales du SPF Emploi.

Salaire

Il n’existe pas de « salaire d’étudiant » ! Ce que tu gagnes dépend de ton âge, de ta fonction et du secteur dans lequel tu travailles. Tu n’as pas droit à des  congés payés et au pécule de vacances, mais les jours fériés légaux te sont accordés. En principe, tu bénéficies des mêmes avantages (chèques-repas, frais de déplacement domicile-lieu de travail) qu’un travailleur normal.

TON SALAIRE BRUT – TES COTISATIONS  SOCIALES (2,71 %) = TON SALAIRE NET

Contrat

N’oublie jamais, qu’avant de commencer à travailler, tu dois avoir signé un contrat écrit avec l’employeur et avoir reçu une copie de celui-ci. Ce contrat doit renseigner tes coordonnées, la description de ta fonction, les dates de début et de fin de l’occupation, ton horaire de travail et ta rémunération, 
entre autres, et être signé de ta main et de celle de ton employeur. Un contrat d’occupation d’étudiant peut être conclu tant durant les vacances que 
durant l’année scolaire. La durée d’un contrat d’étudiant est d’un an au maximum ! A partir du moment où tu as travaillé plus d’un an chez un employeur, ton contrat sera considéré comme un contrat de travail normal. Même après une période d’arrêt, il ne te sera plus possible de conclure un contrat d’étudiant avec cet employeur.

Période d’essai : toujours 3 jours.

Départ ou licenciement : si toi ou ton employeur souhaitez mettre fin au contrat après la période d’essai de 3 jours, un délai de préavis est à respecter. Il prend cours le lundi qui suit l’annonce de la rupture du contrat.

Fin des études en juin : si tu termines tes études en juin, tu peux encore faire un job d’étudiant pendant les vacances d’été. L’ONSS accepte que tu travailles moyennant des cotisations sociales réduites jusqu’au 30 septembre de la même année.

Le cas particulier de l’Horeca

Les employeurs du secteur de l’Horeca (restaurant, bar, etc.), peuvent librement choisir d’employer un jeune sous contrat étudiant ou en tant que travailleur occasionnel. Tu peux donc bénéficier de 475 heures comme étudiant et ensuite de 50 jours comme travailleur occasionnel dans l’Horeca (cf. site horeca@work). Pour ces 50 derniers jours, les cotisations sociales sont calculées sur un montant forfaitaire (réduit) et non sur ce que tu gagnes réellement. Le travail occasionnel implique de conclure un contrat de maximum deux jours successifs avec ton employeur.

En cas de maladie 

Tu dois informer ton employeur le plus rapidement possible que tu ne peux pas venir travailler et fournir un certificat médical. Le délai pour le faire est indiqué dans le règlement de travail. Si tu as presté moins d’un mois, tu n’as pas droit au salaire garanti. L’employeur peut mettre fin à ton contrat si tu es malade pendant plus de 7 jours. Dans ce cas, il doit te payer une indemnité de rupture.

Pour plus d'infos sur le travail étudiant, consulter ton solde d'heures, etc. consulte le site Student@work, le portail pour les étudiants jobistes

4 choses à retenir !

Cotisations sociales

En tant qu’étudiant, tu peux travailler 475 heures par an. Dans ce cas, tu ne dois payer à la sécurité sociale qu’une cotisation de solidarité qui s’élève à 2,71 % de ton salaire brut.Attention : dans le cadre du système du travail associatif, tu travailles en tant qu’étudiant dans le secteur socioculturel ou sportif ? Tu peux travailler un maximum de 190 heures par an dans ce système. Toute heure de travail associatif prestée au-delà des 190 heures sera décomptée de tes 475 heures étudiant. Il existe également un plafond par trimestre. Tu ne dois pas payer de cotisations de solidarité pour le travail que tu prestes dans ces secteurs. Plus d’infos ? https://www.studentatwork.be/fr/a-propos-travail-etudiant/travail-associatif.html

COVID-19 mesures exceptionnelles 2022

Les 45 premières heures du premier trimestre (janvier – mars) ne seront pas déduites de ton contingent. Elles n’apparaîtront donc pas dans ton  ompteur. Cette mesure s’applique également si tu as déjà épuisé ton solde de 475 heures ou si toutes tes heures sont déjà réservées pour des prestations pendant d’autres trimestres. Exception ! Pour les étudiants qui travaillent dans les soins de santé et l’enseignement, l’ensemble des heures prestées au premier et second trimestre ne sont pas comptabilisées. Plus d’infos ? https://www.studentatwork.be/fr/generalites/covid19.html

Allocations familiales

Si tu as moins de 18 ans, tu conserves le droit aux allocations familiales. Tu peux donc travailler autant d’heures que tu le souhaites. À partir de 18 ans, des mesures différentes s’appliquent par région si tu travailles sous un contrat d’étudiant :
• En Flandre et en Wallonie, tu ne peux pas travailler plus de 475 heures par an. 
www.famiwal.be / www.groeipakket.be
• À Bruxelles, tu ne peux pas travailler plus de 240 heures par trimestre 
www.famiris.brussels

Les impôts

Tu dois payer toi-même des impôts si tes revenus sont supérieurs à 13.242,86* € par an. Si ta rémunération brute est plus élevée que ces montants, tu ne seras plus fiscalement à charge de tes parents et ceux-ci devront payer plus d’impôts. 
- 7.272,50 €** si tes parents sont imposés conjointement
- 9.120 €** si tes parents sont imposés séparément
- 10.910 €** si tes parents sont imposés séparément et que tu présentes un lourd handicap.

* Montant brut après déduction des cotisations sociales, valable pour l’année de revenus 2022.
** Montants bruts après déduction des cotisations sociales, valable pour l’année de revenus 2022. Ces montants s’appliquent seulement si tu n’as pas d’autres moyens de subsistance que ton salaire de jobiste et si tu n’as pas déclaré de frais professionnels.

Gd jeunes

La nouvelle édition du guide jeunes contient une mine d'informations et de conseils sur le choix des études, les jobs étudiants, la recherche du premier emploi et les démarches administratives auxquels tu seras certainement confronté.

Consulte le nouveau Guide jeunes