Comment puis-je commander des vignettes roses et/ou des enveloppes ?

Vous pouvez facilement commander vous-même des vignettes roses et des enveloppes via e-Mut.

Comment puis-je recevoir un aperçu des remboursements de la mutuelle ?

Vous pouvez facilement demander un aperçu via le portail des membres en ligne, e-Mut.

Comment puis-je modifier mes données personnelles ?

Vous pouvez très facilement modifier vos données en ligne vous-même sur e-Mut.

S'affilier à FMSB

Comment dois-je procéder pour mon inscription à la mutualité ?

Inscription en tant que titulaire

Dès que vous commencez à travailler ou que vous êtes chômeur indemnisé et, dans tous les cas, dès que vous atteignez l'âge de 25 ans, vous devez demander votre inscription en tant que titulaire auprès d'une mutualité. Si vous ne le faites pas, vous n'aurez plus droit à aucun remboursement et, éventuellement, à aucune indemnité.

Pour vous inscrire auprès de notre mutualité, il vous suffit de nous remettre le bulletin d'inscription et la demande de mutation. Notre mutualité se charge de toutes les démarches.

 

Inscription en tant que personne à charge

Voici les documents à nous fournir pour l'inscription d'une personne à charge :

  • Nouveau-nés : le formulaire Déclaration de naissance et l'acte de naissance.
  • Personne de moins de 25 ans : le formulaire de modification dans le ménage.
  • Autres catégories : le formulaire de modification dans le ménage (conjoints / cohabitants / ascendants) et la déclaration sur l'honneur concernant leurs revenus de la personne à charge. Si vous avez besoin d'aide pour remplir votre déclaration sur l'honneur, veuillez prendre rendez-vous avec un de nos agents mutualistes au 02 506 96 11.
Quand faut-il s'inscrire à une mutualité en tant que titulaire ?

Dès que vous commencez à travailler ou que vous êtes chômeur indemnisé et, dans tous les cas, dès que vous atteignez l'âge de 25 ans, vous devez demander votre inscription en tant que titulaire auprès d'une mutualité. Si vous ne le faites pas, vous n'aurez plus droit à aucun remboursement et, éventuellement, à aucune indemnité.

De quels documents dois-je disposer pour inscrire quelqu'un à charge ?

Voici les documents à nous fournir pour l'inscription d'une personne à charge :

J’ai terminé mes études ? Quelles sont les démarches au niveau de la mutualité ?

Dès que vous commencez à travailler ou que vous êtes chômeur indemnisé et, dans tous les cas, dès que vous atteignez l'âge de 25 ans, vous devez demander votre inscription en tant que titulaire auprès d'une mutualité. Si vous ne le faites pas, vous n'aurez plus droit à aucun remboursement et, éventuellement, à aucune indemnité.

Puis-je m'inscrire auprès de votre mutualité, quel que soit mon le lieu de résidence ?

Quel que soit votre lieu de résidence, il vous est possible de vous inscrire à notre mutualité. Bien entendu, vous pouvez toujours effectuer la plupart de vos transactions mutualistes via e-Mut. Vous avez également la possibilité de nous envoyer vos attestations de soins par enveloppe port payé.

Si vous habitez dans le Brabant wallon, vous pouvez demander la visite à domicile d'un de nos collaborateurs.

Puis-je recevoir de l’aide pour remplir le formulaire d’inscription ?

Si vous avez besoin d'aide pour remplir votre déclaration sur l'honneur, veuillez prendre rendez-vous avec un de nos agents mutualistes au 02 506 96 11.

Mon enfant est né ! Dois-je l’inscrire à la mutualité ?

Votre nouveau-né doit être inscrit comme personne à charge.

Pour pouvoir inscrire votre nouveau-né à notre mutuelle, vous avez besoin du formulaire « declaration de naissance » et de l’acte de naissance.

Mon enfant est né ! Comment dois-je faire pour l'inscrire à la mutualité ?

Vous devez déclarer la naissance de votre enfant à la mutualité dans les meilleurs délais. Pour cela, il vous suffit de transmettre l’attestation qui vous a été délivrée par l’administration communale et de remplir le formulaire d’inscription de votre mutualité.

Completer mon inscription

De quels documents dois-je vous remettre lorsque je désire m'inscrire auprès de votre mutualité ?

Inscription en tant que titulaire

Dès que vous commencez à travailler ou que vous êtes chômeur indemnisé et, dans tous les cas, dès que vous atteignez l'âge de 25 ans, vous devez demander votre inscription en tant que titulaire auprès d'une mutualité. Si vous ne le faites pas, vous n'aurez plus droit à aucun remboursement et, éventuellement, à aucune indemnité.

Pour vous inscrire auprès de notre mutualité, il vous suffit de nous remettre le bulletin d'inscription et la demande de mutation. Notre mutualité se charge de toutes les démarches.

 

Inscription en tant que personne à charge

Voici les documents à nous fournir pour l'inscription d'une personne à charge :

  • Nouveau-nés : le formulaire Déclaration de naissance et l'acte de naissance.
  • Personne de moins de 25 ans : le formulaire de modification dans le ménage.
  • Autres catégories : le formulaire de modification dans le ménage (conjoints / cohabitants / ascendants) et la déclaration sur l'honneur concernant leurs revenus de la personne à charge. Si vous avez besoin d'aide pour remplir votre déclaration sur l'honneur, veuillez prendre rendez-vous avec un de nos agents mutualistes au 02 506 96 11.

Bénéficier de l'intervention majorée (BIM)

Qui est concerné par la BIM ?

L'intervention majorée est accordée automatiquement aux personnes qui bénéficient d’un avantage social ou d'un certain statut tel que :

  • le revenu d’intégration sociale ou aide équivalente
  • la garantie de revenu aux personnes âgées (GRAPA)
  • l'allocation aux personnes handicapées
  • les enfants atteints d’une incapacité physique ou mentale d’au moins 66%
  • les mineurs étrangers non accompagnés (MENA)
  • les enfants (de moins de 25 ans) inscrits en tant que titulaires orphelins.

L'intervention majorée peut être octroyée aux ménages qui perçoivent de faibles revenus, sur base d'un examen des revenus.

Quels sont les avantages accordés aux bénéficiaires de l'intervention majorée ?

Soins de santé

L'intervention majorée vous permet :

  • d'obtenir un meilleur remboursement de vos soins de santé
  • de payer moins cher certains médicaments
  • de payer moins cher les consultations et visites médicales
  • de payer une quote-part personnelle moins importante, en cas d’hospitalisation.

Autres avantages

Cependant, les bénéficiaires de l'intervention majorée ont également droit à de nombreux avantages dans d'autres domaines.

  • Vous bénéficiez d'une réduction sur les tarifs des 4 sociétés de transport en commun (SNCB, TEC, STIB, DE LIJN).
    Pour obtenir cet avantage, il vous suffit de présenter votre carte d'identité électronique à leurs guichets pour les abonnements de la STIB et les billets standards de la SNCB (2e classe). Il se peut qu'en raison de contraintes techniques, la STIB ou la SNCB vous demandent l'attestation papier. Pour l'obtenir, il vous suffit de cliquer ici.
    En ce qui concerne les abonnements TEC et De Lijn, l'attestation de la mutualité est toujours nécessaire. Pour l'obtenir, il vous suffit de vous rendre dans l'une de nos agences, de nous contacter ou de la commander via le service « e-Mut ».
  • Moyennant le respect des conditions propres à chaque avantage ci-dessous, vous avez droit à des réductions ou exonérations : tarif social électricité, tarif social gaz, tarif téléphonique social, réduction de la redevance par certaines sociétés de télédistribution, avantages octroyés par certaines communes (gratuité des sacs poubelles ou réductions sur la taxe immondice)
  • Vous bénéficiez de l'accès au Fonds social mazout Cat. 1
  • L'intervention majorée est également avantageuse dans le cadre du MAF (maximum à facturer)
  • La cotisation à la « Vlaamse Zorgverzekering » (uniquement en Flandre) est moins élevée
  • Vous bénéficiez du régime du tiers payant : le système du tiers payant, vous permet de ne payer que votre quote-part personnelle au prestataire de soins et la mutualité se charge de lui verser la différence.
Quand débute et termine le droit à l'intervention majorée?

La date de début et de fin des ces droits dépend de votre statut.

BIM avantages ou statut sans contrôle de revenus :

Débute : Ce droit vous est octroyé automatiquement. Dès que vous entrez dans les conditions, nous vous envoyons un courrier pour vous avertir qu'on vous a octroyé le droit à l'intervention majorée.

Termine : Le droit au BIM Avantages se termine le 1er janvier si, l'année précédente, les conditions suivantes ne sont pas remplies :

  • justifier de 3 mois complets ininterrompus de RIS ou d'aide équivalente au revenu d'intégration
  • un jour de revenu garanti aux personnes âgées ou de GRAPA
  • un jour d'allocation de handicapé
  • un jour d'inscription en la qualité de titulaire MENA
  • un jour d'inscription en la qualité de titulaire orphelin.

BIM revenus

Débute :  Débute au plus tôt le 1er jour du trimestre de la demande ou au plus tard au le 1er jour du mois de la demande.

Termine : Le droit à l'intervention majorée se termine dès qu'il y a une modification dans le ménage mutualiste ou suite à un contrôle de l'indicateur ou des revenus.

Où puis-je trouver les documents pour demander l'intervention majorée ?

Selon votre situation personnelle, vous devez utiliser d’autres documents pour votre demande.

Vous pouvez trouver ici un aperçu de toutes les conditions de demande et des documents nécessaires.

Quels sont les documents à remettre pour bénéficier du BIM ?

Vous devez :

  • demander, compléter et renvoyer à votre mutualité la déclaration sur l'honneur que chaque membre du ménage doit signer ;
  • joindre les documents probants* de tous les revenus de chaque membre du ménage :
    - une copie des revenus bruts imposables de votre ménage du mois de la signature de la déclaration sur l'honneur et du mois précédent celle-ci : fiches de salaire, preuves de paiement des allocations de chômage, de la pension, du pécule de vacances, de la prime de fin d'année, de la part de l'employeur en cas de prépension, etc.
    - une copie du dernier avertissement extrait de rôle du précompte immobilier (cadastre) si vous êtes propriétaire.
    - une copie du dernier avertissement-extrait de rôle de l'impôt des personnes physiques reçu de l'administration des contributions. Le document Tax-on-Web et la proposition de déclaration simplifiée ne sont pas acceptés.

Une fois en possession de tous les documents, la mutualité examine votre dossier et, si vous remplissez toutes les conditions, elle vous accorde le bénéfice de ce statut.

* Les indépendants doivent remettre un document établissant le montant de leurs revenus (exemple : attestation établie par le comptable)

J'ai droit au BIM. Que dois-je faire pour bénéficier de la réduction sur les tarifs des 4 sociétés de transport en commun (SNCB, TEC, STIB, DE LIJN) ?

Pour obtenir cet avantage, il vous suffit de présenter votre carte d'identité électronique à leurs guichets pour les abonnements de la STIB et les billets standards de la SNCB (2e classe).

Il se peut qu'en raison de contraintes techniques, la STIB ou la SNCB vous demandent l'attestation papier.

En ce qui concerne les abonnements TEC et De Lijn, l'attestation de la mutualité est toujours nécessaire. Pour l'obtenir, il vous suffit de vous rendre dans l'une de nos agences, de nous contacter ou de la commander via le service « e-Mut ».

L'intervention majorée concerne-t-elle toute la famille ?

L'intervention majorée accordée sur la base d'un avantage social ou d'un certain statut concerne le bénéficiaire de l'avantage, le conjoint ou partenaire de vie et, dans certaines situations, les personnes inscrites à leur charge.

L'intervention majorée accordée sur la base d'un contrôle des revenus concerne tous les membres du ménage mutualiste. En résumé, il s'agit du titulaire, du conjoint ou partenaire de vie ainsi que des personnes inscrites à leur charge.

Dans le cadre du droit à l'intervention majorée avec examen des revenus, quelle est la période prise en compte ?

L’intervention majorée peut être allouée à des familles dont le revenu annuel brut imposable était plus faible l’année précédente par rapport au plafond établi.

Vous pouvez retrouver davantage d’informations ici.

Où puis-je trouver de l'aide pour compléter ma demande ?

Nos collaborateurs des agences « conseils » sont à votre disposition pour vous aider à compléter votre demande :

Arrondissement de Bruxelles : Bruxelles : Rue du Midi 111 - Tél : 02 506 96 11 / Anderlecht : Chaussée de Mons 805 - Tél : 02 523 90 96 / Molenbeek : Chaussée de Gand 122 - Tél : 02 411 10 96 / Saint-Gilles : Chaussée de Waterloo 132 - Tél : 02 537 75 75 / Schaerbeek : Avenue Maréchal Foch 57 - Tél : 02 216 55 78 / Ixelles : Chaussée de Vleurgat 19 - Tél : 02 649 50 64 / Etterbeek : Chaussée de Wavre 706 - Tél : 02 647 71 12 / Laeken : Rue Fransman 12 - Tél : 02 426 29 92

Arrondissement de Hal-Vilvorde : Zaventem : Stationsstraat 113 - Tél : 02 720 68 57 / Vilvorde : Grote Markt 1 - Tél : 02 251 25 41 / Hal : Molenborre 15 - Tél : 02 360 30 39 / Liedekerke : Stationsstraat 1 - Tél : 053 66 90 89

Arrondissement de Louvain : Louvain : Mechelsestraat 70/72 – Tél : 016 22 57 04 / Tirlemont : Grote Markt 42/1 - Tél : 016 81 23 23 / Diest : Grote Markt 31 – Tél : 013 33 41 61 / Aerschot : Bogaardenstraat 25 - Tél : 016 56 74 31

Absence de droit des remboursements des soins de santé

Que se passe-t-il si je ne régularise pas mon dossier ?

Si vous ne mettez pas votre dossier en ordre, vous n’aurez pas droit à un remboursement pour le reste de l’année. Vous n’avez pas droit à un remboursement pendant deux années consécutives ?

Alors nous sommes obligé de mettre fin à votre affiliation. Vous souhaitez à nouveau vous affilier à une mutuelle ? Il se pourrait que vous ayez un temps d’attente de 6 mois avant de pouvoir à nouveau avoir droit au remboursement des soins de santé.

Pourquoi n'ai-je plus droit au remboursement des soins de santé ?

Pour pouvoir avoir droit au remboursement des soins de santé, vous devez avoir atteint un certain plafond de bons de cotisations et/ou de jours assimilés. Étant donné que vous n’avez pas atteint cette valeur minimum, le droit à un remboursement des soins de santé ne peut pas être prolongé. Les bons de cotisations et les jours assimilés que nous utilisons pour effectuer les calculs sont :

  • Les bons de cotisation concernent le salaire des travailleurs, les primes sociales des indépendants et les cotisations légales de certaines catégories de bénéficiaires.

  • Les jours assimilés concernent les périodes durant lesquelles vous étiez au chômage ou pensionné(e), ou durant lesquelles vous aviez un handicap (reconnu) ou une maladie indemnisée, etc.

Des informations concernant vos bons de cotisations et/ou jours assimilés sont envoyées par voie électronique par les institutions de sécurité sociale concernée.

Les bons de cotisations et/ou jours assimilés d’une année donnée assurent vos soins de santé durant la période du 1er janvier au 31 décembre de la 2e année suivant l’année pendant laquelle le bon avait été émis. Ainsi, vous êtes par exemple couvert pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020 inclus grâce aux bons de cotisations et/ou jours assimilés de 2018.

Qui est concerné par la fin du droit ?

Il a été mis fin à vos droits ainsi qu’à ceux de toutes les personnes à votre charge.

Comment puis-je me mettre en ordre ?

Contactez l’un de nos conseillers. Ils vous aideront à trouver une solution afin que vous puissiez récupérer vos droits.
Pour cela, vous devez faire l’inventaire de :

  • tout ce que vous avez fait en 2018 sur le plan professionnel (périodes de travail, chômage, travail intérimaire, etc.)

  • des éventuels changements dans votre situation en 2018 (déménagement, divorce, naissance, séjour à l’étranger, etc.)

    Rassemblez le plus possible de documents qui peuvent prouver un revenu de tous les membres de votre ménage en 2018. Pour chacune de ces personnes, rassemblez également les documents suivants :

  • une copie de l’avis d’imposition de l’impôt des personnes physiques avec les revenus de l’année 2018.

  • une copie du dernier avis d’imposition de l’impôt foncier (cadastre) de chaque bien immobilier

 

Quel est le délai pour régulariser ma situation ?

Sans remboursement par la mutuelle, vos frais de soins de santé peuvent être très élevés. C’est pourquoi nous vous conseillons de nous contacter le plus rapidement possible pour régulariser votre situation.

Je suis en ordre avec mes cotisations trimestrielles ? Alors, pourquoi est-ce que je reçois ce courrier ?

Il convient de différencier les assurances complémentaires et les assurances obligatoires. Vous avez reçu ce courrier car vous n’êtes pas en ordre pour les assurances obligatoires.
L’assurance obligatoire offre toujours les mêmes avantages, peu importe à quelle mutuelle vous êtes affilié(e). Grâce à l’assurance obligatoire, les frais de vos soins de santé sont remboursés (médicaments, honoraires médicaux, admissions à l’hôpital, etc.) et vous percevez une indemnité en cas d’incapacité de travail.

Comme le nom l’indique, l’assurance complémentaire est un complément à l’assurance obligatoire. Les avantages de l’assurance complémentaire varient selon la mutuelle choisie. L’assurance est financée grâce à la cotisation que vous payez chaque trimestre. L’assurance complémentaire de la Mutualité socialiste du Brabant rembourse les tickets modérateurs, offre une intervention pour les frais d’inscription de votre club de sport, etc. Vous trouverez davantage d’informations concernant notre offre d’avantages complémentaires ici.

Peut-on changer de mutualité lorsqu'une personne n'a pas droit au remboursement des soins de santé ?

Oui, mais vous n’avez alors toujours pas droit au remboursement de vos soins de santé. Pour pouvoir à nouveau bénéficier de ces droits, vous devez régulariser votre situation.

Cotisations à l'assurance complémentaire

À quoi sert la cotisation complémentaire ?

Avec ses 70 avantages et services, notre assurance complémentaire vous protège dans les situation où l’assurance obligatoire n’intervient pas. Nous proposons aussi une assurance hospitalisation et soins dentaires facultative comme couverture supplémentaire.

Pour bénéficier de ces avantages ou services, ou pour souscrire une de nos assurances, vous devez donc être en ordre pour vos cotisations pour l’assurance complémentaire. Cliquez ici pour découvrir tous nos avantages et services.

Quels sont les services et les avantages offerts dans le cadre de l'assurance complémentaire ?

Vous pouvez trouver ici un aperçu de tous nos services et avantages proposés dans le cadre de l’assurance complémentaire.

Je vis à l'étranger, dois-je encore payer une cotisation pour l'assurance complémentaire ?

Oui, vous êtes légalement obligé(e) de payer vos cotisations. Les avantages et les services de l’assurance complémentaire ne peuvent être alloués qu’une fois les cotisations payées. Vous devez payer vos cotisations pour l’assurance complémentaire également si vous habitez à l’étranger et êtes inscrit(e) comme assuré belge.

* Loi du 26 avril 2010 et du 2 juin 2010 portant des dispositions diverses en matière d’organisation de l’assurance maladie complémentaire.

Comment dois-je payer la cotisation complémentaire ?
  • Vous payez vos cotisations tous les trimestres. Début décembre/mars/juin/septembre vous recevez un formulaire de virement dans lequel il vous est demandé de payer votre cotisation dans le courant du mois où vous recevez ce formulaire. Remarque : lors d’une nouvelle inscription, vous recevez votre formulaire de virement quelques jours après la validation de votre inscription ; 
  • Vous pouvez aussi payez vos cotisations sur base annuelle, pour ne pas devoir y penser tous les trimestres. En décembre, vous recevez alors une invitation à payer vos cotisations ;
  • De plus, vous pouvez également payer par domiciliation afin de garantir le paiement correct et ponctuel de toutes vos cotisations. L’argent est retiré de votre compte dans les 5 premiers jours de chaque trimestre. Pour finir, vous pouvez également payer vos cotisations dans tous nos bureaux.

​​​​​​​Vous souhaitez payer vos cotisations annuellement ou via domiciliation ? Faites-en la demande ici via le formulaire de contact, dans un de nos bureaux ou par téléphone au numéro 02 506 96 11.

Où puis-je trouver les documents nécessaires pour obtenir un remboursement dans le cadre d'un avantage complémentaire ?

Vous trouverez ici un aperçu de nos avantages et services. Sur chaque page d'avantages, vous trouverez les documents dont vous avez besoin pour bénéficier de votre avantage.

Combien dois-je payer chaque mois pour mon assurance complémentaire ?

La cotisation pour notre assurance complémentaire s’élève à seulement 6,70 € par mois, ce qui fait de nous une des mutuelles les moins chères.

Quand dois-je payer mon assurance complémentaire ?
  • Vous payez vos cotisations tous les trimestres. Début décembre/mars/juin/septembre vous recevez un formulaire de virement dans lequel il vous est demandé de payer votre cotisation dans le courant du mois où vous recevez ce formulaire. Remarque : lors d’une nouvelle inscription, vous recevez votre formulaire de virement quelques jours après la validation de votre inscription ; 
  • Vous pouvez aussi payez vos cotisations sur base annuelle, pour ne pas devoir y penser tous les trimestres. En décembre, vous recevez alors une invitation à payer vos cotisations ;
  • De plus, vous pouvez également payer par domiciliation afin de garantir le paiement correct et ponctuel de toutes vos cotisations. L’argent est retiré de votre compte dans les 5 premiers jours de chaque trimestre.Pour finir, vous pouvez également payer vos cotisations dans tous nos bureaux.

 

​​​​​​​Vous souhaitez payer vos cotisations annuellement ou via domiciliation ? Faites-en la demande ici via le formulaire de contact, dans un de nos bureaux ou par téléphone au numéro 02 506 96 11.

Qui est couvert par ma cotisation à l'assurance complémentaire ?

Votre cotisation à l’assurance complémentaire vous couvre ainsi que les personnes à votre charge (enfants de moins de 25 ans, conjoint, cohabitant, ascendant,etc.) Les personnes qui sont à votre à charge ne payent donc aucune cotisation pour être couvertes par l'assurance complémentaire.

Comment savoir si je suis en ordre de cotisations?

Pour savoir si vous êtes en ordre de cotisations, rendez-vous sur e-Mut. Vous pouvez également obtenir cette information dans toutes nos agences ou en téléphonant au 02 506 96 11.

Suis-je couvert par mon assurance hospitalisation/dentaire si je ne suis pas en ordre de cotisations à l'assurance complémentaire ?

Non. Vous devez être en ordre de cotisations à l’assurance complémentaire pour rester couvert par nos assurances hospitalisation et dentaire.

Nos avantages (assurance complémentaire)

Je dois acheter une nouvelle paire de lunettes/des nouvelles lentilles. Suis-je remboursé par la mutuelle ?

On va vous en mettre plein la vue !  La Mutualité socialiste du Brabant vous rembourse 60 euros à l’achat d’une paire de lunettes ou de lentilles. Vous pouvez profiter de ce petit supplément financier à chaque catégorie d’âge.

Je suis affilié à un club de sport. Suis-je remboursé par la mutuelle ?

Ensemble en pleine forme ! La Mutualité socialiste, partenaire de tous les sportifs, vous rembourse 45€ pour votre abonnement de sport auprès d'un club de sport ou de fitness.

La mutuelle rembourse-t-elle les moyens contraceptifs ?

La Mutualité socialiste rembourse jusqu'à 40 € par an pour votre contraception, quel que soit votre âge !

Puis-je obtenir un remboursement pour une psychothérapie ?

Porter des lunettes roses ne suffit pas toujours... La Mutualité socialiste vous rembourse 160 € par an pour la psychothérapie.

Notre mutualité intervient à hauteur de 20 €/séance de psychothérapie. Le nombre d'interventions est limité à 8 séances par année civile et le psychologue doit être licencié et enregistré auprès de la Commission des psychologues.

Pour bénéficier de cet avantage, vous devez nous remettre l'attestation dûment complétée par le psychologue (modèle fixé par la mutualité ; également disponible à nos guichets).

Pourquoi dois-je payer une cotisation à l'assurance complémentaire ?

Fondée sur une gamme de plus de 70 avantages et services, notre assurance complémentaire vous protège là où l'assurance obligatoire n'intervient pas. Pour une couverture extra, nous vous proposons également des assurances hospitalisation et soins dentaires, facultatives.

Pour bénéficier de ces avantages et services ou pour souscrire à l'une de nos assurances, vous devez donc être en ordre de cotisations à l'assurance complémentaire. Pour découvrir l'ensemble de nos avantages et services, cliquez ici.

Est-on obligé de payer la cotisation à l'assurance complémentaire?

Oui. Vous êtes légalement* tenu de payer vos cotisations. Les avantages et services de l'assurance complémentaire ne peuvent être octroyés qu'à partir du moment où toutes les cotisations ont été payées. Il est donc important que vous soyez en ordre de cotisations. Même si vous habitez à l'étranger et que vous êtes inscrit en tant qu'assuré belge, vous devez payer vos cotisations à l'assurance complémentaire.

* Lois du 26 avril 2010 et du 2 juin 2010 portant des dispositions diverses en matière d'organisation de l'assurance maladie complémentaire.

Changer mes données personelles

J'ai déménagé, comment dois-je changer mon adresse auprès de la mutuelle ?

Vous pouvez facilement modifier votre adresse en ligne via le portail des membres, e-Mut.

Comment puis-je modifier mon numéro de compte bancaire ?

Vous pouvez facilement modifier votre numéro de compte bancaire via le portail des membres en ligne, e-Mut.

Est-il possible d'envoyer mon courrier vers une autre adresse que mon adresse de domiciliation ?

Vous pouvez facilement indiquer une adresse de correspondance vous-même via le portail des membres en ligne, e-Mut.

Carte ISI+

Quels sont les démarches pour obtenir une carte ISI+ pour mon enfant ?

Pour les enfants de moins de 12 ans, il n'y a aucune démarche à accomplir. C'est votre mutualité qui se charge de vous faire parvenir la carte isi+.

Les frontaliers doivent, quant à eux, effectuer la demande auprès de leur mutualité.

Combien coute la carte ISI+ ?

La première carte isi+ est délivrée gratuitement.

Si vous devez demander une nouvelle carte à votre mutualité. Il vous en coûtera 2,50 €. En attendant la nouvelle carte, vous recevrez une attestation de remplacement valable pendant 2 mois.

Qu'est-ce que la carte ISI+ ?

Les personnes qui ne disposent pas d'eID reçoivent la carte isi+. Cette carte est délivrée par la mutualité. Elle ne contient aucune donnée personnelle. Pour accéder à vos données d’assurabilité, les pharmaciens, les hôpitaux et les prestataires de soins utilisent les informations visuelles ou le code barre qui se trouvent sur la carte.

Le congé de maternité

Quels sont les documents nécessaires pour le calcul et le paiement de mon congé de maternité ?

Les documents que vous devez remettre dépendent de votre statut :

  • Vous êtes salariée ou chômeuse :  La mutualité vous verse des indemnités durant votre congé de maternité. Pour obtenir ces indemnités, vous devez, au début de votre congé de maternité, faire parvenir, à votre mutualité, un certificat médical mentionnant la date présumée de l’accouchement et la date à laquelle vous avez effectivement arrêté vos activités.

    Votre mutualité vous fera alors parvenir une « Feuille de renseignements d’indemnités » à remplir par vous et par votre employeur. Si vous êtes « chômeur contrôlé », la mutualité prendra ellemême contact avec l’organisme qui paie vos allocations de chômage.

    Après l’accouchement, remettez un extrait de l’acte de naissance à votre mutualité. Sur la base de ce certificat fourni par l’administration communale, la mutualité calculera la durée exacte du congé de maternité et vous communiquera la date de fin du congé de maternité par courrier. Si vous avez déjà accouché et que vous n’avez pas encore effectué de démarches pour obtenir vos indemnités de maternité, alors, vous devez uniquement nous faire parvenir l’acte de naissance. Les indemnités versées sont équivalentes à un pourcentage du salaire brut.

  • Vous êtes indépendante : Tant les travailleuses indépendantes, à titre principal, que les épouses aidantes ont droit à l’allocation de maternité. Pour cela, vous devez envoyer une demande, dûment remplie, à la mutualité indiquant la date à laquelle vous souhaitez faire débuter votre repos et y joindre un extrait d’acte de naissance.

  • Vous êtes fonctionnaire : Ce n’est pas la mutualité mais l’organisme public pour lequel vous travaillez qui paie vos indemnités ( = à 100 % du salaire) durant toute la durée du congé de maternité.

Quand puis-je arrêter de travailler ou de chercher un emploi ?

Les mamans salariées, chômeuses et indépendantes ont toutes droit à un congé de maternité. Elles peuvent ainsi se préparer à la naissance, se reposer après l'accouchement, et passer du temps avec leur bébé.

Vous pouvez retrouver davantage d’informations à ce sujet ici.

 

Quelle est la durée du congé de maternité ?

Les mamans salariées, chômeuses et indépendantes ont toutes droit à un congé de maternité. 

Vous pouvez retrouver davantage d’informations à ce sujet ici.

Quel est le montant de l'indemnité pendant le congé de maternité ?

Les indemnités de maternité sont toujours calculées sur base du dernier salaire brut ou des dernières allocations de chômage perçues. La mutualité indemnise tous les jours de la semaine à l'exception du dimanche (donc 6 jours par semaine).

Un calcul différent sera appliqué selon votre statut. Vous pouvez consulter ce calcul ici.

Comment savoir à quelle date se termine mon congé de maternité ?

Le congé de maternité comprend deux parties : le congé avant l’accouchement (prénatal) et le congé après l’accouchement (postnatal).

  • Les femmes salariées et au chômage ont droit à 15 semaines de congé de maternité (19 pour une grossesse multiple).

  • Les femmes indépendantes et les conjoints aidant ont droit à 3 à 8 semaines (9 pour une grossesse multiple).

Attention ! Il est obligatoire de prendre une semaine de congé prénatal. Car si vous ne prenez pas une semaine avant l’accouchement, vous la perdez !

Que se passe-t-il si je suis un indépendant à titre complémentaire et que je prends mon congé de maternité ?

En tant qu'indépendant à titre complémentaire, vous ne vous constituez pas de droits sociaux. Par conséquent, vous n'avez pas droit à un congé de maternité. En tant que salarié, vous y avez cependant droit. Vous avez alors droit à 15 semaines de congé et recevez une indemnité. Le premier mois, vous recevrez 82 % de votre salaire brut. À partir du 31ème jour, vous recevez 75 % du salaire brut plafonné.

Que se passe-t-il en cas d'accouchement prématuré ou tardif ?

Accouchement avant la date prévue

Les 7 jours de la semaine de repos prénatal obligatoire ne peuvent être reportés. Si vous accouchez plus tôt que prévu et que vous n’avez pas arrêté de travailler à temps, votre repos de maternité peut être inférieur à 15 semaines (19 en cas de naissances multiples). Si vous n’avez pas pris toute la semaine précédant la date d’accouchement, vous perdez les jours non pris de cette semaine obligatoire de repos prénatal.

Accouchement après la date prévue

Si vous accouchez plus tard que prévu et que vous avez déjà pris les 6 semaines de repos avant la date présumée de l’accouchement, la période de repos prénatal sera prolongée jusqu’à la date de l’accouchement. Dans ce cas, la durée du repos de maternité sera supérieure à 15 semaines (19 en cas de naissances multiples).

Je suis reconnue en incapacité de travail/invalide et je vais accoucher. Puis-je prendre un congé de maternité ?

Les titulaires salariées et les chômeuses qui ont été en incapacité de travail durant la totalité des 6 semaines qui précèdent l’accouchement (8 en cas de naissances multiples) peuvent bénéficier d’une semaine complémentaire de repos postnatal. Cette semaine doit obligatoirement suivre le repos. Pour obtenir cette semaine supplémentaire, il faut en faire la demande expresse à la mutualité.

Que dois-je faire si je tombe malade après mon congé de maternité ?

Si vous tombez malade après votre congé de maternité, vous tombez sous le statut d’incapacité de travail.  En incapacité de travail, vous devez, dans un délai donné, prévenir la mutualité en lui envoyant le certificat d’incapacité de travail original. Si le délai qui vous est octroyé est dépassé, vos indemnités seront diminuées de 10%.

Attention ! Votre certificat doit toujours être un original, complété, daté et signé et mentionner le date de début, la date de fin et le diagnostic relatif à votre incapacité.

Dans quels cas le congé de maternité peut-il être prolongé ?

Vous ne pouvez pas prolonger votre congé de maternité vous-même. Votre congé de maternité peut être plus long que la période prévue dans certains cas seulement.

  • Dans le cas d’un accouchement tardif

  • Si votre enfant doit encore rester à l’hôpital

  • 16e semaine en cas de maladie

Le congé de naissance

En combien de jours le congé de naissance consiste-t-il ?

Le père et, dorénavant, le co-parent ont droit à 10 jours de congé de naissance. Ces 10 jours doivent être pris dans les 4 mois qui suivent le jour de la naissance mais peuvent être pris en une ou plusieurs fois.

En cas de naissances multiples, le droit aux 10 jours de congé de paternité n’est reconnu qu’une fois.

Qui a droit au congé de naissance ?

Le père et, dorénavant, le co-parent ont droit à 10 jours de congé de naissance. Le coparent est la personne qui au moment de la naissance :

  • est marié(e) avec la mère de l’enfant ;
  • cohabite légalement avec la mère de l’enfant chez qui cet enfant à sa résidence principale ;
  • cohabite de manière permanente et affective pendant une période ininterrompue de minimum 3 ans avec la mère de l’enfant.

Attention : 

  • S'il existe un père légal reconnu sur l'attestation de naissance, seul ce dernier a droit au « congé de naissance ».
  • Il ne peut y avoir de lien de parenté (soeur, frère, tante, etc.) entre la mère de l'enfant et le coparent.
Un co-parent a-t-il droit à un congé de naissance ?

Le co-parent a droit à 10 jours de congé de naissance. Le coparent est la personne qui au moment de la naissance :

  • est marié(e) avec la mère de l’enfant ;
  • cohabite légalement avec la mère de l’enfant chez qui cet enfant à sa résidence principale ;
  • cohabite de manière permanente et affective pendant une période ininterrompue de minimum 3 ans avec la mère de l’enfant.

Attention : 

  • S'il existe un père légal reconnu sur l'attestation de naissance, seul ce dernier a droit au « congé de naissance ».
  • Il ne peut y avoir de lien de parenté (soeur, frère, tante, etc.) entre la mère de l'enfant et le coparent.

Prime de naissance

Qu'est-ce que la prime de naissance ?

La prime de naissance est versée à la naissance de chaque enfant ayant droit aux allocations familiales. Cette prime doit aider les parents à accueillir l'enfant dans la famille dans des conditions matérielles optimales.

Quels sont les documents à introduire pour bénéficier d'une prime de naissance ?

Pour percevoir une prime de naissance, vous devez nous faire parvenir l’attestation de naissance ou d’adoption de la commune.

Quel est le montant de la prime de naissance ?

La prime de naissance est 130 € à la naissance ou à l'adoption d'un enfant. Lorsque les deux parents sont inscrits auprès de la mutualité, l’intervention s’élève à 260 €.

Accords

Mon accord pour l'orthodontie est-il toujours valable ?

L'accord reste valable tant que le traitement a commencé dans les 24 mois suivant la réception de la demande et tant qu'il n'y a pas d'interruption de plus de 6 mois dans le traitement qui n'a pas été communiqué.

Ai-je droit à une prothèse dentaire ?

À partir de 50 ans, vous avez droit à une prothèse dentaire renouvelable tous les 7 ans. S’il ne s’agit pas d’un prothèse complète, des dents peuvent être ajoutées jusqu’à ce que la valeur totale d’une prothèse complète soit atteinte. Une réparation par an est remboursable.

Que faut-il faire pour être considéré comme un patient palliatif ?

Le médecin traitant doit introduire la demande au moyen d'un formulaire spécifique qui doit nous être envoyé. Un montant est ensuite alloué et peut être versé à nouveau après 30 jours si une demande de prolongation est introduite par le médecin traitant. Dans ce cas, aucun ticket modérateur ne doit être payé pour les visites chez le médecin traitant, certains soins infirmiers et la kinésithérapie.

Seuls les enfants ont-ils droit à de la logopédie et comment puis-je bénéficier d'une intervention ?

Les adultes ont également droit à une intervention. La demande doit être faite au moyen d'une prescription médicale (établie par un ORL, un pédiatre ou un médecin interne), d'une demande et d'un bilan logopédique établis par un logopède.

Ai-je droit à une intervention pour de la logopédie dans le cadre de l'assurance complémentaire ?

La mutuelle accorde une intervention unique de 5 euros pour un traitement de logopédie pour lequel le bénéficiaire a épuisé ses droits à des soins médicaux prévus dans l’assurance obligatoire ou si le bénéficiaire ne répond pas à l’une des situations prévues pour bénéficier de la prise en charge par l’assurance susmentionnée. Le service intervient uniquement à condition que le bénéficiaire possède un dossier médical global (DMG) ou s’il est inscrit dans une maison médicale.

Pourquoi ai-je reçu un courrier m'informant que mon trajet de soins a été suspendu ?

Pour que votre trajet de soins se poursuive, vous devez avoir au moins 2 contacts (consultation ou visite) par an avec votre médecin traitant et consulter votre spécialiste au moins une fois par an.

Pourquoi n'ai-je reçu qu'une autorisation d'un an au lieu de trois ans pour ma kinésithérapie de pathologie lourde ?

L'autorisation accordée peut être d'une durée maximale de 3 ans, mais peut également être plus courte en fonction de la période demandée par le kiné.

Mon médecin traitant a introduit une demande pour ce médicament spécifique, mais au niveau de mon autorisation, on parle de « paragraphe »?

En effet, le médecin-conseil donne désormais son accord sur le paragraphe du médicament plutôt que sur la spécialité elle-même. Cela signifie que toutes les spécialités qui relèvent de ce paragraphe et qui sont reprises sur le courrier d'autorisation peuvent être délivrées par le pharmacien.

J'ai reçu un courrier indiquant que, suite à un contrôle, mon forfait de soins à domicile a été réduit. Qu'est-ce que cela signifie ?

Des contrôles sont en effet effectués par les autorités compétentes. Cela signifie que l'infirmière n'est plus autorisée à facturer le forfait demandé, mais seulement le forfait confirmé après la visite de contrôle. En tant que patient, vous n'aurez plus rien à payer. Seul l'abaissement d'un forfait C à un forfait B peut avoir des conséquences pour vous.

Dans le cas d'un forfait C, l'infirmière peut venir chez vous 2 fois par jour, alors que ce n'est pas le cas pour un forfait B. Si l'infirmière estime que cet abaissement n'est pas justifié, le prestataire doit réagir lui-même en introduisant un rapport médical établi par le médecin qui a prescrit le forfait et qui justifie le forfait supérieur. Le médecin-conseil examinera à nouveau le dossier.

Remboursement des soins de santé

Que dois-je faire pour obtenir le remboursement de ma visite chez le médecin ?

Lorsque vous consultez un médecin ou un prestataire de soins (infirmière, kinésithérapeute, etc.), il vous remet une attestation de soins. Vous devez y coller une vignette d'identification et la remettre à votre mutualité afin d'obtenir le remboursement.

Combien de temps ai-je pour introduire mon attestation de soins (certificat médical) ?

Le délai pour introduire la demande est de 2 ans. Exceptionnellement et uniquement pour de bonnes raisons, une demande peut être envoyée à l'Inami pour prolonger cette période de 2 ans.

Comment dois-je introduire mon attestation de soins (certificat médical) ?

Vous pouvez la remettre dans l'une de nos agences ou l'envoyer par enveloppe dont le port est payé par le destinataire.
Vous disposez d'un délai de 2 ans maximum pour obtenir le remboursement de vos attestations de soins. Cependant, dans certaines conditions, ce délai de prescription peut être levé.

Conseil ! Pour bénéficier d'un meilleur remboursement dans le cadre du trajet de soins buccaux, vous devez vous être fait rembourser un soin dentaire l'année précédente. Ne perdez donc pas de temps à nous rendre vos attestations de soins.

Que se passe-t-il si je perds mon attestation de soins (certificat médical) ?

Le médecin doit alors délivrer une nouvelle attestation mentionnant la notion de duplicata et faisant référence au numéro de l'attestation pour laquelle un duplicata est fait. Il doit également y avoir une déclaration sur l'honneur certifiant que l'attestation n'a pas été remboursée (par exemple par l'assurance...).

Que se passe-t-il si l'attestation de soins (certificat médical) est illisible ?

Remettez-la à la mutualité. Lorsque nous ne sommes pas en mesure de traiter une attestation, nous renvoyons un document correctif au médecin. Dès que celui-ci l’aura complété, nous effectuerons votre remboursement.

Je suis admis à l'hôpital pendant mes vacances ou j'ai des frais médicaux ou pharmaceutiques pendant mes vacances. Que dois-je faire pour recevoir un remboursement ?

En cas d'hospitalisation, notre centre d'urgence Mutas doit être contacté dans les 24 heures au numéro 02 272 08 80-90. Ce numéro est repris sur votre CEAM. Ce dernier, si vous êtes en règle d'assurance complémentaire, établira une garantie avec l'hôpital de votre lieu de vacances. Vous n'aurez alors à payer que ce qui reste à votre charge.

Attention : seuls les pays méditerranéens et l'Europe seront remboursés. Si vous êtes admis dans un hôpital d'un pays autre que les pays susmentionnés, seule l'admission sera remboursée au tarif belge. Le message pour ces pays est de souscrire une assurance d'assistance voyage pour couvrir les frais. Si vous partez en croisière, le pavillon sous lequel vous naviguez détermine s'il y a une couverture ou non. Pour les soins ambulatoires, le principe est de d'abord tenter d'obtenir un remboursement sur place. Si ce n'est pas possible, vous pouvez introduire une ou plusieurs attestations ou preuves de paiement auprès de la mutuelle. Si le montant est inférieur à 200 EUR, vous serez remboursé à 75 % des dispenses ou des médicaments remboursables en Belgique. Si le montant est supérieur à 200 EUR, le dossier doit être transféré dans le pays où les soins ont été dispensés afin d'obtenir une tarification par le pays lui-même. En l'absence de réponse de ce pays après 6 mois, le dossier peut être payé au tarif belge.

Je veux me faire soigner à l'étranger. Comment dois-je procéder ?

Nous parlons de soins planifiés lorsque vous vous rendez dans un autre État membre avec l'intention d'y être soigné. Seuls les soins qui sont remboursés en Belgique sont éligibles.

En cas d'hospitalisation, l'autorisation doit être demandée à la mutuelle au moyen du formulaire S2. Ce formulaire doit être accompagné d'un rapport médical. L'autorisation peut être donnée dans les situations suivantes :

  • lorsque les soins nécessaires ne peuvent être prodigués en Belgique dans un délai médicalement justifiable
  • lorsque les soins nécessaires peuvent être prodigués dans des conditions médicales plus favorables dans un pays autre que la Belgique.

Si l'un des deux critères n'est pas rempli, l'autorisation sera refusée. Pour les soins ambulatoires, aucune autorisation préalable n'est requise, sauf pour les services coûteux tels qu'un CT-scan, une IRM, une radiothérapie, un PET-scan et un cathlab.

Forfait maladie chronique

J'ai reçu une lettre du SPF Finances m'indiquant que j'ai droit au forfait de malade chronique. Est-ce que je bénéficie déjà de ce forfait et que dois-je faire pour le recevoir ?

Ces informations sont transmises automatiquement via le flux de données que nous recevons chaque année du SPF. Toutefois, une deuxième condition doit être remplie pour recevoir le forfait : avoir accumulé suffisamment de tickets modérateurs pendant deux années civiles consécutives. Ces montants sont indexés annuellement.

Je souffre d'une maladie chronique. Ai-je droit à un remboursement du forfait ?

Ce n'est pas parce que l'on souffre d'une « maladie » chronique que l'on y a droit. Les critères qui permettent de bénéficier de ce forfait n'ont rien à voir avec une affection médicale mais sont déterminés comme suit :

  • avoir droit à un forfait B ou C pour les soins à domicile
  • avoir droit à un minimum de 12 points pour l'allocation d'intégration ou pour le budget de soins pour personnes âgées ayant besoin de soins (anciennement l'aide aux personnes âgées),
  • avoir droit à une allocation d'invalidité majorée ou à une incapacité de travail primaire dans le cadre de l'aide aux personnes âgées
  • avoir droit à l'aide aux tiers versée par la mutuelle
  • avoir droit à de la kinésithérapie pour pathologie lourde auprès de la mutuelle
  • avoir droit à des allocations familiales majorées pour enfants handicapés
  • avoir séjourné au moins 120 jours dans un hôpital sur une période de 2 ans
J'ai obtenu du SPF Finances une allocation d'intégration de 12 points, mais je ne reçois pas le paiement du forfait. Pourquoi ?

Deux conditions doivent être remplies pour recevoir le forfait :

  • la première condition est remplie.
  • La seconde condition est que suffisamment de tickets modérateurs aient été accumulés pendant deux années civiles consécutives.
    Si cette condition n'est pas remplie, aucun remboursement ne peut être effectué.
Quelle est la différence entre les différents montants du forfait ?

Donne droit au remboursement à 200 %

  • avoir droit à un forfait B ou C pour les soins à domicile Donne droit au remboursement à 150 %
  • avoir droit à un minimum de 12 points pour l'allocation d'intégration ou pour le budget de soins pour personnes âgées ayant besoin de soins (anciennement l'aide aux personnes âgées),
  • avoir droit à une allocation d'invalidité majorée ou à une incapacité de travail primaire dans le cadre de l'aide aux personnes âgées
  • avoir droit à l'aide aux tiers versée par la mutuelle

Donne droit au forfait à 100 %

  • avoir droit à de la kinésithérapie pour pathologie lourde auprès de la mutuelle
  • avoir droit à des allocations familiales majorées pour enfants handicapés
  • avoir séjourné au moins 120 jours dans un hôpital sur une période de 2 ans.
J'ai reçu un paiement correspondant au forfait à 100 %, mais je peux maintenant prétendre au forfait à 200 %. Comment recevoir le supplément ?

Le supplément est versé automatiquement dès que les nouveaux critères entrent en vigueur. Le paiement intervient toujours en début de mois.

J'ai reçu un courrier m'informant que le paiement va être effectué, mais je n'ai toujours rien reçu. Est-ce normal ?

Le paiement est effectué plusieurs jours après l'envoi du courrier. Cela permet de vérifier les données telles que le numéro de compte bancaire et éventuellement de nous contacter pour un changement et avant que le paiement ne soit effectué.

Le numéro de compte financier n'est pas correct. Qu'advient-il de mon paiement ?

Si le paiement a déjà été effectué, nous recevrons à nouveau le montant par l'intermédiaire de la banque si le compte bancaire a été clôturé. Nous verserons ensuite à nouveau le montant sur le nouveau compte bancaire. Si le compte bancaire est toujours valable mais que vous souhaitez en communiquer un nouveau, les paiements suivants seront effectués sur ce nouveau compte.

La personne pour laquelle le forfait a été versé est décédée et le numéro de compte a été clôturé. Que dois-je faire ?

Le forfait peut être versé au conjoint. S'il n'y a plus de conjoint, aux héritiers sur la base d'une déclaration d'héritage. S'il y a plusieurs héritiers, le forfait sera versé à l'un d'entre eux et les autres héritiers doivent nous fournir une procuration pour que la somme puisse être versée à cet héritier. Cette procuration doit être authentifiée par la commune.

Quel est le forfait pour cause d'incontinence ?

Le forfait est accordé aux personnes qui bénéficient d'un forfait B ou C pour les soins à domicile pendant 4 mois consécutifs avec un grade 3 ou 4 pour incontinence. La demande pour ce forfait est généralement introduite par une infirmière, mais peut également l'être par le médecin traitant. Le forfait ne peut être versé si la personne séjourne dans une maison de repos ou une maison de soins.

Qu'entend-on par forfait en cas d'incontinence incurable ?

Pour recevoir ce forfait, 4 conditions doivent être remplies :

  • recevoir l'accord du médecin-conseil (valable 3 ans)
  • ne pas avoir droit au forfait incontinence
  • ne pas séjourner dans une maison de repos ou une maison de soins
  • ne recevoir aucune intervention pour un autosondage. La demande doit être introduite par le médecin traitant sur la base du formulaire « forfait incontinence incurable ».

Le maximum à facturer (MAF)

Quel est le maximum à facturer (MAF) ?

Grâce au MAF, les ménages ont la certitude de ne pas devoir payer plus qu'un certain montant pour leurs soins de santé.

Le système du MAF fixe un plafond annuel de tickets modérateurs à charge d'un ménage. Dès que ce plafond est dépassé, les membres du ménage MAF se voient rembourser leur quote-part personnelle légale pour les soins de santé dont ils bénéficient durant le reste de l'année civile. Cette disposition ne vise pas les suppléments d'honoraires.

Quels sont les coûts pris en compte pour calculer le maximum à facturer (MAF) ?
  • Les honoraires des médecins, des kinésithérapeutes, des infirmiers, des logopèdes, etc.

  • Les prestations techniques (radiographies, interventions chirurgicales, examens techniques, examens de laboratoire, etc.).

  • Les médicaments appartenant aux catégories de remboursement A, B et C ainsi que le coût des préparations magistrales (médicaments préparés par le pharmacien) et le ticket modérateur du vaccin contre la grippe (uniquement pour les personnes âgées de plus de 50 ans et certaines personnes atteintes d'une maladie chronique).

  • Les frais d’hospitalisation : le « forfait » médicaments, ainsi que l'intervention personnelle dans le prix de la journée d'hospitalisation (maximum 12 mois pour un séjour dans un hôpital psychiatrique).

  • La nutrition entérale (apport de nutriments dans le tube digestif par l'intermédiaire d'une sonde) pour les enfants de moins de 19 ans.

  • Le coût des marges de délivrance et de sécurité pour les implants.

  • La quote-part personnelle pour le matériel endoscopique et de viscérosynthèse.

Quel est le montant des frais médicaux pour atteindre le plafond ?

Tous les ménages sont susceptibles de bénéficier du MAF revenus. Le montant des tickets modérateurs à atteindre pour bénéficier de ce MAF varie en fonction des revenus annuels nets imposables du ménage.

Quels frais sont remboursés avec le maximum à facturer (MAF) (lorsque mon plafond est dépassé) ?

Votre mutualité se charge automatiquement d'additionner annuellement tous les tickets modérateurs, d'identifier le MAF auquel vous avez droit et de vous accorder un éventuel remboursement.

Est-il possible de vérifier si le maximum à facturer (MAF) s'applique à moi ?

Sur e-Mut, vous pouvez vérifier si le maximum à facturer (MAF) s'applique à vous.

Hospitalisation

De quoi dépendent les coûts d'une hospitalisation ?

Les frais d’une admission à l’hôpital sont répartis en 8 catégories :

  • les frais de séjour ;

  • les frais forfaitaires facturés ;

  • les frais de pharmacie ;

  • les honoraires des prestataires de soins ;

  • les autres livraisons ;

  • le transport de malades ;

  • les frais divers ;

  • la TVA.

Que se passe-t-il si je ne peux pas me rendre à l'hôpital pour mon admission prévue ?
  • Le coût d'un transport en urgence vers l'hôpital avec le 112 est fixé par la loi.
  • Le tarif d'un transport non-urgent est, quant à lui, fixé librement. Heureusement, votre mutualité intervient dans les frais de transport vers l'hôpital.
Le transport en ambulance ou en hélicoptère est-il gratuit ?

Ambulance

La mutualité paie directement une partie de la facture au transporteur. Par transport, vous ne devez payer qu’un montant forfaitaire de :

  • 35 € (15 € pour les bénéficiaires de l'intervention majorée)
  • 5 € en cas de dialyse, de chimiothérapie, de radiothérapie ou de suivi (traitements ambulatoires uniquement).

Hélicoptère

Maximum 500 € par transport.

L'hôpital peut-il demander un acompte ?

La plupart des hôpitaux réclament un acompte lors de l’admission et, éventuellement, au début de chaque semaine. Les montants ainsi payés sont ensuite déduits de la facture finale. Cet acompte hebdomadaire est limité par des plafonds légaux.

Où puis-je trouver les documents nécessaires pour obtenir un remboursement dans le cadre d'une hospitalisation?

Emporter avec vous:

  • Votre carte d'identité
  • Votre carte SIS. C'est grâce à la carte SIS que l'hôpital peut identifier la mutualité à qui elle doit facturer une partie des frais d'hospitalisation. Veillez donc à ce qu'elle soit à jour lors de votre hospitalisation.
  • Adresse et numéro de téléphone d'une personne à joindre pendant l'hospitalisation.
  • Le nom du médecin généraliste.
  • S'il s'agit d'un accident du travail : nom et adresse de votre employeur, dénomination et adresse de la compagnie d'assurances, numéros de police et de dossier.

Vous avez souscrit une assurance hospitalisation Hospimut, Hospimut Plus et/ou ICH ? En cas d'hospitalisation, n'oubliez pas votre déclaration!

Mon dossier médical global (DMG)

Qu'est-ce que le dossier médical global (DMG) ?

Chacun peut demander à son médecin traitant l'ouverture d'un DMG. Le DMG est un dossier tenu par votre médecin traitant.
Il contient toutes les informations médicales vous concernant : diagnostics, résultats d'examens médicaux, etc.

Où puis-je obtenir un dossier médical global (DMG) ?

Chacun peut demander à son médecin traitant l'ouverture d'un DMG. Le DMG est un dossier tenu par votre médecin traitant. Il contient toutes les informations médicales vous concernant : diagnostics, résultats d'examens médicaux, etc.

Quels sont les avantages d'un dossier médical global (DMG) ?

Le dossier médical global permet d'éviter qu'un même examen médical soit réalisé deux fois. De plus, votre mutuelle rembourse plus pour une consultation chez votre médecin traitant*. Grâce au DMG, vous payez en effet 30 % de moins de ticket modérateur pour :

  • les consultations chez votre médecin traitant ;
  • les consultations et les visites à domicile de votre médecin traitant si vous avez 75 ans ou plus ;
  • les consultations et les visites à domicile de votre médecin traitant si vous êtes considéré comme un malade chronique, quel que soit votre âge.

Les personnes âgées de 45 à 75 ans ayant le statut de « malade chronique » bénéficient également d'un examen de santé préventif effectué par le médecin traitant.

*Depuis le 1er janvier 2020, visites à domicile si vous avez 75 ans ou plus mais ne séjournez pas dans une maison de repos

Quelle est la durée de validité d'un dossier médical global (DMG) ?

Votre DMG reste valable jusqu’à la fin de la 2e année calendrier qui suit l’année de l’ouverture ou la prolongation du DMG. Exemple : un DMG ouvert le 2 janvier 2018 reste valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Le DMG doit donc être prolongé chaque année. Cette prolongation se fait automatiquement par votre mutualité si une consultation ou visite a eu lieu chez votre médecin généraliste au cours de l’année concernée.

Si vous n'avez pas consulté ou reçu la visite de votre médecin généraliste au cours de l’année concernée, vous devez demander vous-même la prolongation de votre DMG. La prolongation coûte le même prix que l'ouverture. Elle est également intégralement remboursée par votre mutualité.

Comment puis-je prolonger mon dossier médical global (DMG) ?

Le DMG doit donc être prolongé chaque année. Cette prolongation se fait automatiquement par votre mutualité si une consultation ou visite a eu lieu chez votre médecin généraliste au cours de l’année concernée.

Si vous n'avez pas consulté ou reçu la visite de votre médecin généraliste au cours de l’année concernée, vous devez demander vous-même la prolongation de votre DMG. La prolongation coûte le même prix que l'ouverture. Elle est également intégralement remboursée par votre mutualité.

Déclaration d'incapacité

Quand dois-je informer ma mutualité en cas d'incapacité de travail ?

Quand vous devez informer votre mutualité dépend de votre statut :

  • vous êtes ouvrier : au plus tard le 14e jour à compter du début de l’incapacité de travail;
  • vous êtes employé : au plus tard le 28e jour à compter du début de l’incapacité de travail;
  • vous êtes travailleur intérimaire : nous vous conseillons de l’envoyer au plus tard le 2e jour ouvrable à compter du début de l’incapacité de travail;
  • vous êtes chômeur : Au plus tard le 2e jour qui suit le début de votre incapacité de travail;
  • vous êtes indépendant : Au plus tard le 7e jour qui suit le 1er jour de votre incapacité de travail.

En cas d’hospitalisation, les délais d’introduction du certificat médical sont prolongés jusqu’au 2e jour ouvrable qui suit la fin de la période d’hospitalisation.

Que se passe-t-il si je dépose ma déclaration d'incapacité de travail en retard ?

C’est à vous qu’incombe la preuve de la remise ou de l’envoi du certificat médical. En cas de remise tardive du certificat médical, une sanction de 10% est appliquée. Les indemnités ne peuvent être octroyées entièrement qu’à partir du 1er jour ouvrable suivant la remise du certificat.
Si vous ne respectez pas les différentes dispositions, vous risquez de vous voir refuser - ou retarder - le versement de vos indemnités de maladie.

Où puis-je obtenir un modèle officiel du certificat d'incapacité de travail ?

Vous pouvez obtenir via notre site web le certificat d'incapacité de travail. 

Une copie de mon certificat médical est-elle suffisante ?

Envoyez le certificat par la poste (la date de la poste faisant foi) ou déposez-le, contre accusé de réception, dans une de nos agences.

Comment remplir les documents pour la déclaration d'incapacité de travail ?

Prévenez le médecin-conseil de la mutuelle via un certificat médical original ou via un certificat d’incapacité de travail. Ce document doit indiquer le diagnostic relatif à votre incapacité de travail et être entièrement complété, daté et signé.

Paiement indemnités de maladie

À quelle date mon indemnité sera-t-elle versée ?

Le moment de paiement de votre indemnité dépend de votre statut. Vous pouvez retrouver cette information ici.

Vous pouvez consulter ici les dates exactes auxquelles les paiements sont effectués.

Je travaille pour un employeur et je suis indépendant à titre complémentaire. Que dois-je faire si je tombe malade ?

Toutes les activités à l’origine du risque doivent être complètement arrêtées.

Sachez que, moyennant l’autorisation du médecin-conseil, vous pouvez partiellement reprendre votre/vos activité(s) pendant votre incapacité de travail. N’oubliez pas de demander cette #autorisation au moins un jour ouvrable avant la reprise partielle.

Quand l'incapacité de travail prend-elle fin ?

Votre incapacité de travail peut prendre fin de 2 façons :

  • Vous mettez fin vous-même à votre incapacité de travail

  • Le médecin-conseil met fin à l’incapacité de travail.
    Sachez néanmoins que le médecin-conseil ne peut jamais vous obliger à reprendre le travail à mi-temps.

J'étais en vacances au début de mon incapacité de travail. Qu'est-ce que cela entraîne pour mon indemnité ?
  • Si l'incapacité de travail se produit lors d'un séjour à l'étranger, contactez immédiatement votre mutualité.
  • S'il le certificat provient d'un pays avec lequel il n'y a pas de convention, le médecin-conseil refusera de reconnaître l'incapacité.
  • Si le certificat provient d'un pays avec lequel la Belgique a signé une convention, les délais de remise sont les mêmes que si l'incapacité de travail avait eu lieu en Belgique, le cachet de la poste faisant foi.
Quel est le montant de l'indemnité pour un indépendant en cas de maladie ?

Les indépendants reçoivent un montant forfaitaire qui dépend de leur situation familiale.

Vous retrouverez un aperçu de ces montants ici.

Quand la première indemnité est-elle versée pour un indépendant ?

Un indépendant perçoit une indemnité à partir du 1er jour de maladie.

Celle-ci est payée quelques jours avant la fin de chaque mois de maladie. Vous pouvez consulter ici les dates exactes auxquelles les paiements sont effectués.

Comment est calculée l'indemnité de maladie pour un indépendant ?

Les indépendants reçoivent un montant forfaitaire qui dépend de leur situation familiale.

En tant qu'indépendant, est-ce que je perçois des indemnités à partir du 1er jour de maladie ?

Si vous avez le statut de travailleur indépendant, vous percevrez vos prestations dès le premier jour de maladie.

Qu'est-ce qu'une prime de rattrapage pour indépendant ?

Les travailleurs indépendants, qui, au 31 décembre de l'année qui précède celle de l'octroi, sont reconnus incapables de travailler depuis minimum 1 an reçoivent une prime de rattrapage de 229,07 € (montant au 01/05/19).

Pour avoir droit à la prime de rattrapage, vous devez avoir au moins un jour indemnisable en mai.

Quels indépendants ont droit à la prime de rattrapage ?

Les travailleurs indépendants, qui, au 31 décembre de l'année qui précède celle de l'octroi, sont reconnus incapables de travailler depuis minimum 1 an reçoivent une prime de rattrapage de 229,07 € (montant au 01/05/19).

Pour avoir droit à la prime de rattrapage, vous devez avoir au moins un jour indemnisable en mai.

J'ai été reconnu comme invalide (indépendant) mais je n'ai pas reçu d'allocation d'invalidité en mai. Ai-je droit à la prime de rattrapage ?

Les travailleurs indépendants, qui, au 31 décembre de l'année qui précède celle de l'octroi, sont reconnus incapables de travailler depuis minimum 1 an reçoivent une prime de rattrapage de 229,07 € (montant au 01/05/19).

Pour avoir droit à la prime de rattrapage, vous devez avoir au moins un jour indemnisable en mai.

Quand les indemnités suivantes sont-elles versées pour un indépendant ?

Vous pouvez consulter ici les dates exactes auxquelles les paiements sont effectués.

Travail à temps partiel

Qu'est-ce qu'une reprise de travail à temps partiel ?

Le salarié, reconnu en incapacité de travail ou invalide, peut reprendre partiellement une activité professionnelle durant l'incapacité de travail ou travailler bénévolement.

Quelles démarches dois-je entreprendre si je souhaite reprendre le travail à temps partiel ?
  1. Obtenir l'accord de votre employeur pour reprendre le travail à temps partiel.
     
  2. Parvient la demande d'autorisation à la mutualité (pour travailleurs salariés/chômeurs, pour les indépendants).

    Cette demande doit être envoyée à votre mutualité, au plus tard, le premier jour ouvrable qui précède la reprise du travail. Attention ! Si ce délai n'est pas respecté, vous risquez de cumuler illégalement des revenus de remplacement, ce qui constitue une fraude sociale. Dès lors, vos indemnités d'incapacité de travail peuvent être réduites de 10 % ou même refusées.
     

  3. Le médecin-conseil vous communique par écrit l'autorisation ou le refus.

    Dans l’attente de l’avis du médecin-conseil, vous pouvez déjà reprendre votre activité. Si l'avis du médecin-conseil est négatif, vous devrez immédiatement cesser votre activité.

    Attention! Les indépendants peuvent reprendre leur activité ou une autre activité à temps partiel dès que leur demande a reçu l'accord du médecin conseil.

Où puis-je obtenir le formulaire de demande de reprise de travail à temps partiel ?

Vous pouvez télécharger le formulaire de demande de reprise de travail à temps partiel (pour travailleurs salariés/chômeurs, pour les indépendants) via notre site web .

Que se passe-t-il si je livre mon formulaire de demande trop tard ?

Si ce délai n'est pas respecté, vous risquez de cumuler illégalement des revenus de remplacement, ce qui constitue une fraude sociale. Dès lors, vos indemnités d'incapacité de travail peuvent être réduites de 10 % ou même refusées.

Que se passe-t-il en cas de travail non rémunéré ?

Si vous souhaitez effectuer du bénévolat, vous devez nous avertir au moyen d'un document à nous remettre, dès le premier mois suivant la reprise de votre activité bénévole. Il s'agit par exemple d'aider à organiser une foire, une fête scolaire, un cours du soir et des activités politiques limitées.

Si vous exercez une activité non rémunérée, vous devrez introduire une demande. Ensuite, le médecin-conseil donnera son accord ou son refus.

Vous pouvez télécharger la demande d'autorisation ici (pour travailleurs salariés/chômeurs, pour les indépendants).

Que faut-il faire dans le cadre du bénévolat ?

Le travail volontaire est une activité non rémunérée au sein d'une organisation sans but lucratif (asbl).

Si vous souhaitez effectuer du bénévolat, vous devez nous avertir au moyen d'un document à nous remettre, dès le premier mois suivant la reprise de votre activité bénévole.
Le médecin conseil vous donne l'autorisation ou le refus.

Vous pouvez télécharger la demande d'autorisation ici (pour travailleurs salariés/chômeurs, pour les indépendants).

Le médecin-conseil peut-il m'obliger à reprendre le travail à temps partiel ?

Le médecin-conseil ne peut jamais vous obliger à reprendre partiellement le travail.

Le médecin devra néanmoins donner son accord si vous souhaitez reprendre le travail à temps partiel.

  • Si le médecin-conseil est d’accord avec une reprise partielle de votre travail, vous pouvez continuer à travailler.

  • Si le médecin-conseil n’est pas d’accord avec une reprise partielle de votre travail, vous devez immédiatement arrêter de travailler.

Côntrole médical

Que se passe-t-il si je ne peux pas me rendre à un rendez-vous de contrôle médical ?

Si vous n'avez pas entièrement repris le travail, vous êtes toujours obligé de consulter le médecin-conseil pour un contrôle médical.

Si vous ne pouvez vous rendre à la consultation du médecin-conseil pour des raisons médicales, vous devez remettre ou envoyer au médecin-conseil un justificatif de votre médecin précisant les raisons d'ordre médical pour lesquelles vous n'avez pas pu vous présenter à la consultation du médecin-conseil.

Je ne me suis pas présenté à la consultation, que dois-je faire ?

Si vous n’aviez pas entièrement repris le travail, vous êtes toujours obligé de consulter le médecin-conseil pour un contrôle médical.

Si vous ne pouvez vous rendre à la consultation du médecin-conseil pour des raisons médicales, vous devez remettre ou envoyer au médecin-conseil un justificatif de votre médecin précisant les raisons d'ordre médical pour lesquelles vous n'avez pas pu vous présenter à la consultation du médecin-conseil.

 

Pourquoi dois-je passer une visite médicale ?

C'est le médecin-conseil qui contrôle votre état d’incapacité de travail. A cet effet, il vous enverra, aux environs du 3e mois d'incapacité de travail, une lettre pour vous demander de fournir un rapport médical récent. Le rapport est à adresser au Département médical (111, rue du Midi à 1000 Bruxelles) ou à remettre, au plus tard, lors de la consultation chez le médecin-conseil.

Après la première année d’incapacité de travail, on parle de période d’invalidité. Dans ce cas, seul le Conseil Médical de l’Invalidité (C.M.I.) est habilité à reconnaître l’état d’invalidité et sa prolongation. Cela se fait sur base d'un dossier qui est établi par le médecin-conseil. Celui-ci vous enverra, avant la fin de la reconnaissance de votre invalidité, une convocation à laquelle vous devrez présenter un rapport médical récent.

Dois-je me présenter à la consultation lorsque j'ai repris le travail ou le chômage ?

Si vous n'avez pas entièrement repris le travail, vous êtes toujours obligé de consulter le médecin-conseil pour un contrôle médical.

Ce n'est que si vous avez complètement repris le travail ou le chômage que vous ne devez pas vous présenter à une consultation. Dans ce cas, toutefois, fournissez-nous dès que possible le certificat de reprise prouvant que vous avez repris le travail ou le chômage. Vous avez reçu ce certificat en même temps que votre reconnaissance d'incapacité de travail. Si vous ne travaillez pas à plein temps, vous devez vous présenter à une consultation chez le médecin-conseil.

Puis-je partir en vacances à l'étranger si je reçois une allocation ?

L’accord du médecin-conseil n’est pas nécessaire pour vous rendre dans un des 27 pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Lichtenstein, Norvège et Islande. Toutefois, vous devez pouvoir répondre à une convocation pour un contrôle médical. Il vous incombe donc d’avertir la mutualité lors d’un séjour à l’étranger. Il en va de même pour les pays avec lesquels il existe une convention bilatérale.

Les personnes qui se rendent dans un pays sans convention doivent demander l'accord du médecin-conseil.

À qui et quand dois-je délivrer le rapport médical ?

C'est le médecin-conseil qui contrôle votre état d’incapacité de travail. A cet effet, il vous enverra, aux environs du 3e mois d'incapacité de travail, une lettre pour vous demander de fournir un rapport médical récent. Le rapport est à adresser au Département médical (111, rue du Midi à 1000 Bruxelles) ou à remettre, au plus tard, lors de la consultation chez le médecin-conseil.

Votre rapport médical contient  toutes les informations médicales liées à votre incapacité de travail (photocopies des rapports de votre médecin généraliste et/ou du spécialiste, de votre séjour à l'hôpital, des résultats des examens médicaux, etc.).

Combien de temps ai-je pour introduire le dossier médical avant de devoir me rendre à un contrôle médical ?

Votre dossier médical peut être nécessaire pour la décision d'un médecin-conseil concernant la validité de l'incapacité de travail. Si vous ne pouvez pas fournir votre dossier médical à temps (au plus tard le jour de votre consultation), il est possible que le médecin-conseil ne puisse pas prendre de décision. Cela peut même entraîner la suspension de votre incapacité de travail.

Que se passe-t-il si je ne peux pas introduire le dossier médical à temps ?

Votre dossier médical peut être nécessaire pour la décision d'un médecin-conseil concernant la validité de l'incapacité de travail. Si vous ne pouvez pas fournir votre dossier médical à temps (au plus tard le jour de votre consultation), il est possible que le médecin-conseil ne puisse pas prendre de décision. Cela peut même entraîner la suspension de votre incapacité de travail.

Que dois-je apporter lors d'un contrôle médical ?

Lors de la consultation, veuillez vous munir des documents suivants :

  • votre carte de membre de la mutualité
  • votre carte d'identité
  • toutes les informations médicales liées à votre incapacité de travail (photocopies des rapports de votre médecin généraliste et/ou du spécialiste, de votre séjour à l'hôpital, des résultats des examens médicaux, etc.).

Séjour à l'étranger

Qu'advient-il de mon indemnité si je suis temporairement à l'étranger mais toujours domiciliée en Belgique ?

L’accord du médecin-conseil n’est pas nécessaire pour vous rendre dans un des 27 pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Lichtenstein, Norvège et Islande. Toutefois, vous devez pouvoir répondre à une convocation pour un contrôle médical. Il vous incombe donc d’avertir la mutualité lors d’un séjour à l’étranger. Il en va de même pour les pays avec lesquels il existe une convention bilatérale.

Les personnes qui se rendent dans un pays sans convention doivent demander l'accord du médecin-conseil.

Qu'advient-il de mon indemnité si je suis domiciliée à l'étranger ?

Vous pouvez toujours bénéficier d'une indemnité moyennant l'accord d'un médecin-conseil.

Que dois-je introduire auprès de la mutuelle si je séjourne temporairement à l'étranger ?

Vous devez en informer votre mutuelle, qui vous remettra les documents nécessaires.

Que dois-je introduire auprès de la mutuelle si je séjourne définitivement à l'étranger ?

Vous devez en informer votre mutuelle, qui vous remettra les documents nécessaires.

Vacances

Comment puis-je commander une carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ?

Il suffit de la commander en vous rendant sur l'e-Mut. Vous pouvez également la commander en appelant Phone Mut au 02 502 56 00 (24h/24).

La CEAM est individuelle. Chaque membre de votre famille doit donc en avoir une. Pour être sûr de la recevoir à temps, commandez-la au moins 10 jours avant votre départ.

Je pars en voyage en dehors de l'Union européenne. Suis-je couvert par la mutuelle si je dois me faire soigner là-bas ?
  • Pour les pays Suisse, en Norvège, en République de Macédoine du Nord , en Islande ou au Lichtenstein  les démarches sont les mêmes que dans les pays de l'Union européenne.
  • La Belgique a conclu des accords de sécurité sociale avec l'Albanie, l'Algérie, la Tunisie, la Turquie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Monténégro. Dans ces pays, vous pouvez bénéficier du même accès aux soins et des mêmes remboursements qu'un habitant de ces pays sur base de documents et de conditions spécifiques à chaque pays. Si vous comptez vous rendre dans l’un de ces pays, il convient de demander le formulaire spécifique à votre mutualité.

Vous pouvez retrouvez davantage d’informations ici concernant les pays non mentionnés.

Pour quels pays dois-je demander une carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ?

Elle est valable dans les pays de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, , Slovaquie, Slovénie, Suède) ainsi qu'en Suisse, en Norvège, en Islande, au Lichtenstein, en République de Macédoine du Nord et, pour les soins urgents, en Australie.

Quelle est la durée de validité de ma carte européenne d'assurance maladie (CEAM) ?

La CEAM a une période de validité de maximum deux ans. La date de validité est mentionnée sur la carte.

Que dois-je faire si je tombe malade ou si j'ai un accident pendant mes vacances ?
  • Le montant de votre remboursement ainsi que les démarches à effectuer pour l'obtenir dépend de votre destination.
  • En cas d'hospitalisation en Europe et dans les pays du bassin méditerranéen, prenez toujours contact avec Mutas (+32 2 272 08 90) !

Accident

Quels documents dois-je emporter avec moi lorsque je pars en vacances ?

CEAM si vous voyagez au sein de l'Union européenne, ainsi que dans les pays de l'Union économique européenne. Pour les pays avec lesquels une convention bilatérale a été conclue (Tunisie, Maroc, Turquie, ...), vous devez demander un formulaire spécifique.

Etudier

Quels sont les documents que je dois emporter avec moi lorsque je pars étudier à l'étranger ?

Les étudiants qui, dans le cadre de leur formation, participent à un programme d'échange ou à un stage à l'étranger, bénéficient de la couverture Mutas pendant une année. Ceux-ci doivent être âgés d'au moins 17 ans, bénéficier du droit aux allocations familiales de la sécurité sociale belge et se munir de la carte européenne d'assurance maladie. Cette couverture est valable uniquement dans les pays de l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, Finlande, Norvège et Islande.

Si vous partez étudier dans un autre pays, nous vous conseillons de souscrire une assurance santé privée.

 

Puis-je obtenir des soins dans le pays où j'étudie ?

En cas de soins urgents, selon le pays dans lequel vous séjournez, les niveaux de couverture et les démarches à entreprendre pour obtenir le remboursement de vos soins sont différents.

Nous vous conseillons de souscrire une assurance santé privée lorsque vous partez étudier dans un pays n'ayant pas de convention avec la Belgique.

Existe-t-il une différence entre les pays à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe ?

Oui. Le niveau de couverture et les démarches à entreprendre pour obtenir le remboursement de vos soins sont selon différents le pays dans lequel vous séjournez.

Travailler/Habiter

En tant que travailleur frontalier, dans quel pays suis-je assurer ? Celui où je travaille ou celui dans lequel je vis ?

Le pays qui vous couvre est le pays dans lequel vous payez vos cotisations sociales soit par vous mêmes en tant que travailleur indépendant soit via votre employeur.

Que dois-je faire si je reste domicilié en Belgique, mais que je travaille à l'étranger pour un employeur étranger ?

Après votre inscription auprès de la caisse de sécurité sociale du pays où vous travaillez, celle-ci vous transmettra un formulaire d’ouverture de droit (S1 s’il s’agit d’un pays de l’EEE ou la Suisse) à nous remettre. Ainsi vous serez couvert en Belgique à charge du pays où travaillez.

Que dois-je faire si je pars travailler et vivre à l'étranger ?

Transférez votre résidence en vous rendant à la maison communale et demandez leur  l’attestation modèle 8. Complétez notre formulaire de transfert de résidence auquel vous joindrez l’attestation modèle 8 reçue en fonction de votre situation il se peut que d’autres documents vous seront demandés. Nous clôturons votre dossier auprès de la mutualité.

Que dois-je faire si je continue à travailler en Belgique mais à l'étranger ?

Transférez votre résidence en vous rendant à la maison communale et demandez leur  l’attestation modèle 8. Complétez notre formulaire de transfert de résidence auquel vous joindrez l’attestation modèle 8 reçue en fonction du pays nous vous remettrons le formulaire d’ouverture de droit qui vous couvrira dans votre nouveau pays de résidence.

Que dois-je faire si je suis pensionné ou en invalidité et que je pars vivre à l'étranger ?

Transférez votre résidence en vous rendant à la maison communale et demandez leur  l’attestation modèle 8. Complétez notre formulaire de transfert de résidence auquel vous joindrez  l’attestation modèle 8 reçue. En fonction du pays nous vous remettrons le formulaire d’ouverture de droit qui vous couvrira dans votre nouveau pays de résidence. Attention si vous êtes invalide et que vous percevez des indemnités de la mutualité, vous devez au préalable recevoir l’accord du médecin conseil.

Que dois-je faire si je suis domiciliés en Belgique mais commence à travailler pour un employeur belge à l'étranger ?

Vous ou votre employeur devez introduire une demande de détachement auprès de l’ONSS. Si vous recevez l’accord, remettez le nous et nous vous accorderons le formulaire d’ouverture de droit pour le pays où vous travaillez.

Assurance hospitalisation (ICH / Hospimut / Hospimut Plus / Hospimut Plus Continuité)

Pourquoi est-il intéressant de souscrire une assurance?

Une hospitalisation est souvent source de tracas, que ce soit au niveau de l'intervention, du traitement ou encore, des coûts. Grâce aux assurances hospitalisation de la SMAB*, protégez-vous contre les frais d'hospitalisation qui ne cessent d'augmenter. En choisissant la formule qui correspond le mieux à vos besoins, vous avez moins de soucis à vous faire quant au coût d'une hospitalisation et vous pouvez vous concentrer sur l'essentiel : votre santé !

* La Société mutualiste d'Assurances du Brabant (SMAB) propose des assurances hospitalisation aux affiliés de la Mutualité socialiste du Brabant.

Dois-je effectuer un stage d'attente ?

Le stage d'attente général est de six mois.

Vous trouverez plus d'informations sur les conditions de résiliation d'un contrat d'hospitalisation ici.

 

 

Comment est calculée la prime d'assurance hospitalisation ?

La prime dépend de deux choses :

  • À quelle assurance hospitalisation vous avez souscrit;

  • L'âge de l'assuré au moment de l'inscription et au moment de la date d'échéance annuelle. La prime est indexée annuellement à la date d'expiration du contrat, sur la base de l'indice des prix à la consommation et de l'indice médical.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur nos différentes assurances hospitalisation et sur les primes correspondantes.

Comment souscrire une assurance hospitalisation ?

La manière la plus rapide d'obtenir une proposition d'assurance est de vous rendre dans une de nos agences. Vous pouvez également appeler au 02 506 96 11. Les documents vous seront alors envoyés par la poste.

Les suppléments d'honoraires, qu'est-ce que c'est ?

Toutes les prestations figurent dans la facture, par spécialité et par prestataire de soins.
Outre les forfaits fixes, vous payez également des honoraires pour les prestations effectuées par les médecins, dentistes, kinésithérapeutes et sages-femmes. Pour certains honoraires, il n’existe pas de ticket modérateur. Le patient ne paie donc rien. Mais pour la plupart des honoraires, vous devez payer une quote-part personnelle (ticket modérateur). Le montant de cette quote-part est fixé par la loi dans l’accord médico-mutualiste.

Les médecins conventionnés appliquent ces tarifs. Les médecins non conventionnés peuvent, quant à eux, facturer des suppléments d’honoraires supérieurs au tarif légal lorsque vous séjournez en chambre particulière. La déclaration d’admission mentionne le pourcentage maximal des suppléments d’honoraires qui peut être porté en compte.

Quand débute mon contrat ?

Le contrat d'assurance prend cours le premier jour du mois qui suit la réception par la SMAB de la proposition d'assurance complétée et signée par le preneur d'assurance à condition que la prime (trimestrielle) soit payée avant la date d'échéance.

Comment dois-je procéder pour obtenir le remboursement de mon assurance hospitalisation ?

Pour obtenir l'intervention de votre assurance, n'oubliez pas de faire compléter, à l'hôpital, la déclaration d'hospitalisation.

Vous pouvez les retrouver ici.

 

 

Je désire opter pour une chambre individuelle, à quoi dois-je être attentif ? Est-ce qu'il y a des restrictions ?

Vous pouvez toujours choisir pour une chambre individuelle. En fonction de votre assurance hospitalisation, les frais supplémentaires liés à cette chambre individuelle seront (partiellement) remboursés.

Vous pouvez trouver un aperçu des différentes assurances hospitalisation et des conditions correspondantes ici.

Quels sont les modalités de paiement de la prime d'assurance hospitalisation ?

La prime annuelle est payable en une fois ou par domiciliation trimestrielle.

Assurance dentaire (Dentimut Plus)

Comment souscrire une assurance soins dentaires ?

La manière la plus rapide d'obtenir une proposition d'assurance Dentimut Plus est de vous rendre dans une de nos agences. Vous pouvez également appeler au 02 506 96 11. Les documents vous seront alors envoyés par la poste.

Dois-je effectuer un stage d'attente pour Dentimut Plus ?
  • Vous devez effectuer un stage de 6 mois (soins préventifs, curatifs et parodontologie) ou de 12 mois (orthodontie, prothèses et implants dentaires). Il n’y a pas de stage si, avant votre souscription, vous étiez couvert par une assurance similaire.
  • Il n'y a pas de stage en cas d'accident survenu après la date de souscription à l'assurance.
Comment est calculée la prime d'assurance Dentimut Plus ?

La prime est calculée en fonction de l'âge de l'assuré au moment de la souscription et de chaque échéance annuelle. Elle est indexée chaque année à l’échéance du contrat, en fonction de l’évolution de l’indice des prix à la consommation et de l’index médical.
Gratuit à partir du 3e enfant de moins de 25 ans lorsque toute la famille est assurée.

Quand débute mon contrat Dentimut Plus ?

Le contrat d'assurance prend cours le premier jour du mois qui suit la réception par la SMAB de la proposition d'assurance (à l'exception du mois de décembre) complétée et signée par le preneur d'assurance à condition que la prime (trimestrielle) soit payée avant la date d'échéance.

Comment obtenir l'intervention de Dentimut Plus ?

Pour obtenir un remboursement, vous devez faire parvenir à la SMAB (111, rue du Midi à 1000 Bruxelles),

  • le formulaire de Demande de remboursement, complété et signé par vous-même et votre dentiste,
  • un document justificatif.

Les documents acceptés diffèrent selon la situation :

  • si un remboursement pour les soins est prévu par l'assurance obligatoire alors, la quittance de la mutualité suffit.
  • si le montant payé au dentiste n'apparaît pas sur la quittance (ou est différent de celui qui est mentionné sur le formulaire de demande de remboursement) alors, la quittance de la mutualité doit être accompagnée d'un justificatif de paiement du montant des honoraires (par exemple le talon «reçu» de l'ASD).
  • si aucun remboursement n'est prévu par l'assurance obligatoire alors, une facture originale détaillée ou une note d'honoraire est nécessaire.

Pour des soins d'orthodontie, la facture ou le formulaire de demande d'intervention doit préciser le montant payé correspondant à l'appareil et le montant pour la visite de contrôle et/ou la date de placement de l'appareil.

Quels sont les modalités de paiement de la prime d'assurance Dentimut Plus ?

La prime annuelle est payable en une fois ou par domiciliation trimestrielle.

Zorgbudget voor ouderen met zorgnood

Quelle est l'indemnisation pour le budget de soins pour personnes âgées ayant besoin de soins ?

Le "Zorgbudget ouderen met zorgnood" (budget soins pour personnes âgées nécessitant des soins, anciennement appelé "Hulp aan bejaarden") peut être accordée à toute personne de plus de 65 ans qui est handicapée et qui dispose de faibles revenus. L'allocation sert à alléger partiellement les coûts liés à leur handicap.

À qui est destinée l'indemnisation ?

Les personnes dont le handicap les empêche de mener de manière normale des activités quotidiennes (déplacement, cuisine, ménage, etc.).

Comment demander le budget de soins ?

Demandez l'indemnisation à partir de 65 ans. Pour plus d'informations et pour votre demande, cliquez ici.

Quel est le montant de l'indemnité que je recevrai ?

Le montant est calculé sur la base des revenus (pension, épargne, revenus de remplacement...) en tenant compte des revenus de la personne avec laquelle le ménage est composé.

Quand saurai-je si je reçois le budget de soins ?

La mutualité étudie le dossier en tous points. Si votre demande est acceptée, nous vous versons la première intervention après une période d’attente de trois mois.

Que dois-je faire après avoir demandé le budget de soins ?

Vous devez vous assurer que toutes les démarches ont été effectuées. Si la demande n'est pas complète, la caisse d'assurance soins de santé vous en informera. La caisse d'assurance soins de santé peut également demander des pièces justificatives. Les médecins du SPF peuvent également effectuer un contrôle médical. Pour les personnes vivant dans l'arrondissement de Louvain, l'insertion sera effectuée par un travailleur social. Si toutes ces démarches ont été effectuées, la caisse d'assurance soins de santé approuvera ou rejettera la demande. Vous en serez informé par courrier.

Et si j'habite dans la Région de Bruxelles-Capitale ?

Demandez l'indemnisation à partir de 65 ans. Pour plus d'informations et pour votre demande, cliquez ici.

Zorgbudget voor mensen met een handicap

Qu'est-ce qu'un budget de soins pour personnes handicapées ?

Le budget de soins pour personnes handicapées est une indemnisation destinée aux personnes handicapées ayant un besoin de soutien défini.
Cela concerne les personnes suivantes :

  • les adultes inscrits sur une liste d'attente pour l'aide aux personnes handicapées ;
  • les mineurs et les jeunes adultes jusqu'à l'âge de 25 ans ;
  • les adultes handicapés qui ont demandé un budget personnalisé à l'Agence flamande pour les personnes handicapées (VAPH).

Il n'est pas permis d'utiliser simultanément une aide non directement accessible, un budget d'assistance personnelle (pour le mineurs) ou un budget personnalisé (pour les adultes).

Qui peut bénéficier d'un budget de soins pour les personnes handicapées ?

Le budget de soins pour personnes handicapées est une indemnisation destinée aux personnes handicapées ayant un besoin de soutien défini.
Cela concerne les personnes suivantes :

  • les adultes inscrits sur une liste d'attente pour l'aide aux personnes handicapées ;
  • les mineurs et les jeunes adultes jusqu'à l'âge de 25 ans ;
  • les adultes handicapés qui ont demandé un budget personnalisé à l'Agence flamande pour les personnes handicapées (VAPH).

Il n'est pas permis d'utiliser simultanément une aide non directement accessible, un budget d'assistance personnelle (pour le mineurs) ou un budget personnalisé (pour les adultes).

Que puis-je faire avec un budget de soins pour personnes handicapées ?
  • Faites appel à une aide-ménagère 
  • Remboursez un volontaire que vous emmenez avec la voiture. 
  • Restez une journée entière dans un foyer d'accueil (OU centre de jour)

 

À partir de quand le budget des soins pour personnes handicapées est-il versé ?

Dès que nous recevons les informations, le montant de 300 € est versé tous les 25 du mois.

Zorgbudget voor zwaar zorgbehoevenden

Quelle est l'indemnisation pour le budget de soins pour personnes lourdement dépendantes ?

Le "Zorgbudget voor zwaar zorgbehoevenden" accorde un soutien financier en matière d'aide et de soins non médicaux aux personnes fortement dépendantes et qui habitent en Flandre ou à Bruxelles. L'intervention mensuelle s'élève à 130€ pour les personnes qui reçoivent de l'aide à domicile ou pour les soins résidentiels en maison de repos, maison de repos et de soins ou maison de soins psychiatriques située en Flandre ou à Bruxelles.

À qui est destinée l'indemnisation ?

Vous êtes tributaire de soins lorsque vous pouvez présenter l'une des attestations suivantes :

  • attestation relative au forfait B ou C en matière de soins infirmiers à domicile. Cette attestation peut être obtenue auprès de la mutualité ;
  • attestation prouvant un score de minimum 35 points à l'échelle profil-BEL en matière d'aide familiale. Cette attestation peut être obtenue auprès du service d'aide familiale ;
  • attestation justifiant un score de minimum 15 points sur l'échelle médico-sociale destinée à l'évaluation du degré de dépendance en vue de l'examen du droit à l'allocation d'intégration, à l'aide aux personnes âgées. Cette attestation peut être obtenue auprès de la mutualité ou du SPF Sécurité sociale ;
  • attestation relative à l'attribution du supplément d'allocations familiales sur base d'un score de minimum 18 points à l'échelle médico-sociale. Cette attestation peut être obtenue auprès de la caisse d'allocations familiales ;
  • attestation prouvant au minimum un score C ou Cdem sur l'échelle d'évaluation justifiant la demande d'intervention dans un centre de jour ou de court séjour. Cette attestation peut être obtenue auprès de la mutualité ;
  • attestation de séjour en maison de repos, maison de repos et de soins ou en maison de soins psychiatriques. Cette attestation peut être obtenue auprès de la mutualité ou de l'établissement de soins.

N'hésitez pas à nous contacter si vous ne possédez pas l'attestation requise. Nous vous mettrons en relation avec les instances pouvant déterminer votre degré de dépendance.

Comment demander le budget de soins ?

Il vous suffit :

  • d'introduire un formulaire de demande auprès de la Zorgkas. Ce formulaire peut être obtenu auprès de nos services sur simple demande téléphonique ;
  • de nous renvoyer la demande complétée ainsi que les pièces justificatives nécessaires.

La Zorgkas se charge de l'examen approfondi de tous les aspects de la demande. Lorsque celle-ci est acceptée, nous vous adressons vos premières interventions après un stage d'attente de trois mois.

Quel est le montant de l'indemnité que je recevrai ?

Une intervention mensuelle de 130 euros est allouée aux personnes soignées à domicile ou qui séjournent dans une maison de soins résidentielle, une maison de repos et de soins ou une maison de soins psychiatrique en Flandre ou à Bruxelles.

Service social

Comment puis-je contacter ou prendre rendez-vous avec le Service social ?

Pendant les permanences, vous pouvez vous adresser au service social. De plus il est également possible de fixer un rendez-vous via le formulaire de contact ou par téléphone (tous les jours entre  9h et 12h).

Vous pouvez retrouver ici un aperçu des jours de permanence et des numéros de téléphone auxquels vous pouvez nous contacter.

Comment le Service social peut-il m'aider si j'ai des problèmes liés à la vieillesse ?

Les collaborateurs du Service social vous écoutent, vous soutiennent et vous accompagnent. En cas de besoin, ils vous orientent vers un service spécialisé. Ce service est gratuit !

Vous pouvez vous adresser à nos assistants sociaux pour des informations, des conseils ou de l’aide concernant notamment :

  • des soins, du matériel d’aide et pour l’aménagement du domicile des personnes âgées ou avec un handicap ;
  • une intervention de la Vlaamse Sociale Bescherming (assurance dépendance) ;
  • le choix d’une structure pour personnes âgées ;
  • des solutions en matière de mobilité ;
  • une aide des fonds pour les patients atteints d’un cancer ;
  • des questions sur la fin de vie ou sur la gestion de la démence ;
  • une aide pour les demandes d’interventions de l’assurance complémentaire (Medi’kids, cure de convalescence, court séjour et séjour de jour, etc.)

Nos assistants sociaux prennent le temps d’évaluer, avec vous, la situation et de mettre en place un plan d’action afin de trouver des solutions. Nous proposons notamment un accompagnement au niveau des soins et services à domicile à mettre en place pour vous permettre de conserver la plus grande autonomie possible, un accompagnement psychosocial lors d’un deuil, d’une maladie, d’un accident, d’un handicap, etc. Dans le cadre du trajet de soins, nous faisons des propositions d’aide sur mesure (par ex. : pour les personnes âgées ou les personnes souffrant d’un handicap).

Comment le Service social peut-il m'aider si j'ai des problèmes dus à une incapacité de travail ou à une invalidité ?

Les collaborateurs du Service social vous écoutent, vous soutiennent et vous accompagnent. En cas de besoin, ils vous orientent vers un service spécialisé. Ce service est gratuit !

Nos assistants sociaux prennent le temps d’évaluer, avec vous, la situation et de mettre en place un plan d’action afin de trouver des solutions. Nous proposons notamment un accompagnement au niveau des soins et services à domicile à mettre en place pour vous permettre de conserver la plus grande autonomie possible, un accompagnement psychosocial lors d’un deuil, d’une maladie, d’un accident, d’un handicap, etc. Dans le cadre du trajet de soins, nous faisons des propositions d’aide sur mesure (par ex. : pour les personnes âgées ou les personnes souffrant d’un handicap).

Vous pouvez vous adresser à nos assistants sociaux pour des informations, des conseils ou de l’aide concernant notamment :

  • allocations pour les personnes handicapées du SPF Sécurité sociale ou une intervention de la Vlaamse Sociale Bescherming (assurance dépendance)
  • des soins, du matériel d’aide et pour l’aménagement du domicile des personnes âgées ou avec un handicap ;
  • des solutions en matière de mobilité ;
  • un tarif social pour la téléphonie et l’Internet ;
  • une aide des fonds pour les patients atteints d’un cancer ;
  • ...

 

Comment le Service social peut-il m'aider si j'ai des problèmes dus à un handicap ?

Les collaborateurs du Service social vous écoutent, vous soutiennent et vous accompagnent. En cas de besoin, ils vous orientent vers un service spécialisé. Ce service est gratuit !

Vous pouvez vous adresser à nos assistants sociaux pour des informations, des conseils ou de l’aide concernant notamment :

  • des soins et du matériel d’aide pour les personnes handicapées (demande PHARE)
  • demande d'intervention de la VAPH (y compris des conseils pour l'élaboration d'un plan de soutien pour la demande d'un PVB);
  • allocations pour les personnes handicapées du SPF Sécurité sociale ou une intervention de la Vlaamse Sociale Bescherming (assurance dépendance) 
  • des solutions en matière de mobilité ;
  • un tarif social pour la téléphonie et l’Internet ;
  • une aide pour les demandes d’interventions de l’assurance complémentaire (Medi’kids, cure de convalescence, court séjour et séjour de jour, etc.)
  • ...

Nos assistants sociaux prennent le temps d’évaluer, avec vous, la situation et de mettre en place un plan d’action afin de trouver des solutions. Nous proposons notamment un accompagnement au niveau des soins et services à domicile à mettre en place pour vous permettre de conserver la plus grande autonomie possible, un accompagnement psychosocial lors d’un deuil, d’une maladie, d’un accident, d’un handicap, etc. Dans le cadre du trajet de soins, nous faisons des propositions d’aide sur mesure (par ex. : pour les personnes âgées ou les personnes souffrant d’un handicap).

Un assistant social vient-il également à domicile?

S’il est impossible pour vous de quitter votre habitation, par exemple, à cause d’une maladie ou d’un handicap, vous pouvez demander une visite à domicile.

Les visites à domicile peuvent être demandées via le formulaire de contact ou par téléphone (tous les jours entre 9 h 30 et 12 h).
Vous pouvez trouver ici un aperçu des numéros de téléphone par région.

Quelles questions puis-je adresser au Service social ?

Vous pouvez vous adresser à nos assistants sociaux pour des informations, des conseils ou de l’aide concernant notamment :

  • des soins, du matériel d’aide et pour l’aménagement du domicile des personnes âgées ou avec un handicap ;
  • allocations pour les personnes handicapées ou fortement dépendantes ;
  • des solutions en matière de mobilité ;
  • des soins et du matériel d’aide pour les personnes handicapées (demande PHARE) ;
  • une intervention de la Vlaamse Sociale Bescherming (assurance dépendance) ;
  • un tarif social pour la téléphonie et l’Internet ;
  • une aide des fonds pour les patients atteints d’un cancer ;
  • le choix d’une structure pour personnes âgées ;
  • des questions sur la fin de vie ou sur la gestion de la démence ;
  • une aide pour les demandes d’interventions de l’assurance complémentaire (Medi’kids, cure de convalescence, court séjour et séjour de jour, etc.)

Nos assistants sociaux prennent le temps d’évaluer, avec vous, la situation et de mettre en place un plan d’action afin de trouver des solutions. Nous proposons notamment un accompagnement au niveau des soins et services à domicile à mettre en place pour vous permettre de conserver la plus grande autonomie possible, un accompagnement psychosocial lors d’un deuil, d’une maladie, d’un accident, d’un handicap, etc. Dans le cadre du trajet de soins, nous faisons des propositions d’aide sur mesure (par ex. : pour les personnes âgées ou les personnes souffrant d’un handicap).

Sur la base de certains signaux, qui peuvent indiquer un besoin d’aide, nous prenons contact avec vous afin de voir dans quelle mesure nous pouvons vous aider vous ou la personne qui prend soin de vous.

Où puis-je me plaindre du Service social ?

Vous n'êtes pas satisfait ?

Nous mettrons tout en oeuvre pour vous aider. Si vous n'êtes pas satisfait de nos services, vous pouvez toujours signaler votre problème à l'un de nos travailleurs sociaux. La plupart du temps, le problème peut être résolu de manière simple.

Vous ne trouver toujours pas une solution ? Vous pouvez déposer une plainte officielle auprès de la caisse d'assurance maladie (Service de médiation et qualité des services) ou auprès du gouvernement :

  • pour les résidents de la Flandre : Agentschap Zorg & Gezondheid, Afdeling Preventie, Eerstelijn & Thuiszorg, Koning Albert II-laan 35 bus 33, 1000 Bruxelles ;
  • pour les résidents de Bruxelles : Commission communautaire commune de Bruxelles-Capitale, Avenue Louise 183, 1050 Bruxelles.
J'ai beaucoup de frais (médicaux), les assistants sociaux peuvent-ils m'aider à trouver des solutions et une aide financière ? 

Les collaborateurs du Service social vous écoutent, vous soutiennent et vous accompagnent. En cas de besoin, ils vous orientent vers un service spécialisé. Ce service est gratuit !

Vous pouvez vous adresser à nos assistants sociaux pour des informations, des conseils ou de l’aide concernant notamment :

  • allocations pour les personnes handicapées du SPF Sécurité sociale ou une intervention de la Vlaamse Sociale Bescherming (assurance dépendance) ;
  • infos et orientations dans le domaine de la restructuration de la dette;
  • des solutions en matière de mobilité ;
  • un tarif social pour la téléphonie et l’Internet ;
  • une aide des fonds pour les patients atteints d’un cancer ;
  • une aide pour les demandes d’interventions de l’assurance complémentaire (Medi’kids, cure de convalescence, court séjour et séjour de jour, etc.)
  • ...

Nos assistants sociaux prennent le temps d’évaluer, avec vous, la situation et de mettre en place un plan d’action afin de trouver des solutions. Nous proposons notamment un accompagnement au niveau des soins et services à domicile à mettre en place pour vous permettre de conserver la plus grande autonomie possible, un accompagnement psychosocial lors d’un deuil, d’une maladie, d’un accident, d’un handicap, etc. Dans le cadre du trajet de soins, nous faisons des propositions d’aide sur mesure (par ex. : pour les personnes âgées ou les personnes souffrant d’un handicap).

J'ai des difficultés à exécuter mes tâches quotidiennes (nettoyage, cuisine, déplacements...). Qui peut m'aider ?

Une maladie, un accident, un handicap, une hospitalisation ou tout simplement l'âge vous rend moins autonome ? Pas de problème ! Nos services à domicile vous aident et vous facilitent la vie, quel que soit votre âge ! Mais ce n’est pas tout, nous vous offrons également différents services qui peuvent vous aider de façon ponctuelle à faire face à un imprévu tel qu’un enfant qui tombe malade.

Vous pouvez consulter l’ensemble de notre offre ici.

Comment fonctionne un système d'appel d'urgence ?

Le système se compose d’un petit émetteur à porter autour du cou (ou au poignet), d’un transmetteur d’alarme branché sur le téléphone et d’une centrale d’alarme disposant de vos données personnelles. Un raccordement au réseau téléphonique fixe est indispensable !

La centrale d’alarme est opérationnelle 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Vous aurez toujours quelqu’un au bout du fil, de jour comme de nuit.

Lorsque vous avez besoin d’aide, vous appuyez sur le bouton central rouge de l’émetteur que vous portez. L’appel est immédiatement transmis à la centrale d’alarme via la ligne téléphonique. Un opérateur de la centrale le prend en charge.

La centrale dispose d’une liste de numéros d’urgence que vous aurez communiqués à l’avance. Ces numéros peuvent être ceux de parents, d’amis, de connaissances, de voisins. Ce sont vos « personnes de contact ».

La première personne qui figure sur la liste est immédiatement contactée et informée de votre situation par un opérateur de la centrale. Si elle ne peut être contactée, la personne suivante sur la liste est appelée, et ainsi de suite. Dans le cas où aucune personne de contact ne peut être jointe, l’opérateur fait appel aux services de secours.

Vous pouvez commander une alarme personnelle via notre Medishop.

 

Comment une équipe multidisciplinaire (EMD) peut-elle m'aider ?

L’équipe multidisciplinaire vous aide à répondre à vos questions concernant la VAPH (Vlaams Agentschap voor Personen met een Handicap). Toute personne (possiblement) handicapées, qu’elle soit mineure ou majeure, peut s’adresser à nous pour toute question relative à l’assistance fournie par la VAPH.

Nos collaborateurs vous aideront pour toute question relative au :

  • budgets et interventions
  • matériel d’aide et adaptation du domicile
  • soins dans des structures ou à domicile.
Comment un indicateur peut-il m'aider ?

L’équipe multidisciplinaire vous aide à répondre à vos questions concernant la VAPH (Vlaams Agentschap voor Personen met een Handicap). Toute personne (possiblement) handicapées, qu’elle soit mineure ou majeure, peut s’adresser à nous pour toute question relative à l’assistance fournie par la VAPH.

Nos collaborateurs vous aideront pour toute question relative au :

  • budgets et interventions
  • matériel d’aide et adaptation du domicile
  • soins dans des structures ou à domicile.

Medishop

Comment puis-je commander du matériel (para)médical auprès du Medishop ?

Vous pouvez commander ici du matériel (para)médical.Vous pouvez commander ici du matériel (para)médical.

Où puis-je aller chercher le matériel que j'ai commandé via le Medishop ?
  • Vous pouvez venir enlever le matériel au Medishop.
  • Le matériel peut également être livré dans une agence de la mutualité proche de chez vous.
  • Le matériel de grande taille (lits d’hôpitaux, lève-personnes,..) est livré à domicile, monté et installé. Une contribution de transport vous sera réclamée.
Qui peut utiliser le Medishop ?

Le Medishop a été spécialement mis sur pied pour les membres de la Mutualité socialiste du Brabant. La seule condition pour pouvoir bénéficier de ce service est d'être en règle en matière d'assurance complémentaire.

Les non-membres peuvent eux aussi faire appel aux services du Medishop. Les conditions d’accès peuvent être demandées au 078 15 60 20 ou le formulaire de contact.

Puis-je obtenir du matériel (para)médical gratuitement ?

La plupart des accessoires peuvent être empruntés gratuitement pendant une période de maximum 3 mois. 
Une fois ce délai dépassé, une intervention financière raisonnable vous est demandée. Celle-ci est fonction du coût du matériel emprunté.

Certains articles ne sont pas couverts par une période de mise à disposition gratuite et doivent être soit directement loués, soit achetés. 
Une caution vous sera réclamée pour le matériel emprunté ou loué.

La caution vous sera intégralement remboursée lorsque vous ramènerez le matériel en bon état. Le matériel est prêté ou loué sur simple demande.

Pour certaines raisons (hygiène, etc.), vous serez parfois tenu d’acheter certains composants : le seau d’une chaise percée, le biberon récolteur d’un tire-lait, le masque d’un aérosol, etc.

Vous pouvez commander ici du matériel (para)médical.

Que dois-je faire pour demander l'alarme personnelle Biotel ?

Vous pouvez commander ici une alarme personnelle via notre Medishop.

Quels sont les modes de paiement dans le Medishop ?
  • Le paiement s'effectue de préférence par bancontact. Mais vous pouvez également payer en cash.
  • Le paiement par domiciliation n'est possible que pour certains contrats de location.

Service juridique

En quoi le département de défense des membre peut-il m’aider ?

Le département "Défense des membres" de la FMSB vous informe de vos droits et devoirs vis-à-vis des acteurs du monde médical.

Le département "Défense des membres" vous apporte aide, information et assistance en cas de problèmes concernant:

  • les honoraires des dispensateurs de soins;
  • les factures d'hospitalisation (contrôle et vérification);
  • les attestations de soins donnés;
  • les erreurs médicales (responsabilité professionnelle des dispensateurs de soins).
  • vos droits en tant que patient. Le SPF Santé publique a lancé quelques films pour expliquer les droits du patient.

Le département "Défense des membres" se tient également à votre disposition pour introduire votre dossier auprès du Fonds des Accidents Médicaux (cfr. art 12 loi du 31/03/2010 relative à l'indemnisation sans faute des dommages résultant de soins de santé).

Quels sont les droits du patient ?

1.  Le droit au libre choix du praticien
Le patient a le droit de choisir la personne qui le soignera ainsi que l’hôpital où il sera soigné. Le médecin ne peut pas vous imposer son choix.

2. Le droit à être informé sur son état de santé
Le patient a le droit de recevoir, dans un langage compréhensible pour lui, toutes les informations relatives à son état de santé. Ce droit est très important puisque l’information qui sera donnée devra permettre au patient d’accepter ou de refuser un traitement.

3. Le droit à consentir librement à la prestation de soins
Sans autorisation de votre part, le médecin n’a pas le droit de vous traiter ou de continuer votre traitement. Ce consentement peut également se donner de façon tacite, par exemple en tendant le bras pour une injection.

Vous pouvez consulter ceux-ci, ainsi que vos autres droits, en cliquant ici.

Dans quelles situations ne dois-je pas payer de suppléments d’honoraires pour un séjour dans une chambre individuelle ?

Oui, dans les situations suivantes : 

  • si l’état de santé du patient, les exigences techniques du traitement ou la surveillance rendent nécessaire le séjour dans une chambre individuelle.
  • si les besoins du service ou l’indisponibilité de lits dans des chambres communes rendent nécessaire le séjour dans une chambre individuelle.
  • si l’admission en chambre individuelle a lieu aux soins intensifs ou aux urgences indépendamment de la volonté du patient et pour toute la durée de son séjour dans ce service. 
  • s’il s’agit de l’admission d’un enfant accompagné d’un parent pendant son séjour à l’hôpital, à condition qu’une chambre individuelle n’ai été explicitement demandée via un autre document signé, indépendant de la déclaration d’admission.
Le service de défense des membres peut-il me donner une assistance juridique dans le cas d’un accident de travail ?

Non, toutes les questions relatives aux accidents de travail doivent être adressées au département des affaires contentieuses de notre fédération via le formulaire de contact ou contact téléphonique (02 506 22 29).

Mon employeur refuse de remplir sa partie de la feuille de renseignements, le service de défense des membres peut-il apporter une assistance juridique ?

Toutes les questions relatives à la feuille de renseignements doivent être adressées au service juridique du syndicat. Pour ceux qui ne sont pas membre d’une organisation syndicale, le département Incapacité de travail Primaire contactera l’inspection du travail ou le secrétariat social de l’entreprise.

Puis-je appliquer un régime du tiers payant à ma facture d’hospitalisation ?

Oui, et ce après contrôle de l’assurabilité. Le département de défense des membres écrit une lettre au service de facturation pour demander d’appliquer le régime du tiers payant, et le service de soins de santé paye au membre la différence entre le statut d’ayant-droit à une intervention majorée (IM) et le statut de non-droit à une intervention majorée. Pour cela, il faut néanmoins fournir une attestation de d’assurabilité et une copie de la facture d’hospitalisation au département de défense des membres.

Des frais sont facturés sur ma facture d’hospitalisation pour des prestations dont je n’ai pas bénéficié, que puis-je faire ?

Notre service de défense des membres peut vous aider. Fixez un rendez-vous et apportez votre facture et éventuelles preuves. 

Dans le cas d’une intervention plastique, mon médecin peut-il me faire signer un contrat supplémentaire pour des intervention esthétiques qui ne font pas l’objet de mon contrat approuvé par le médecin conseil ?

Non, si vous avez déjà signé un contrat dans lequel vous donnez votre accord pour une intervention de reconstruction pour laquelle vous avez reçu l’accord d’un médecin conseil, vous ne devez plus signer de contrats supplémentaires. 

Si votre médecin vous présente malgré tout un contrat, demandez un délai de réflexion avant de le signer. Si vous ne savez pas trop ce que vous devez faire avec ce contrat, demandez un délai de réflexion à votre médecin et présentez-vous à notre service de défense des membres muni de ce contrat. Il pourra vous aider à prendre la bonne décision. 

Si vous ne signez pas, votre médecin ne peut pas vous facturer de frais esthétiques supplémentaires sur votre facture. Votre médecin le fait quand même ? Pas de problème, présentez-vous à notre service de défense des membres muni de votre facture, ils seront heureux de vous aider. Vous ne devez pas payer ces frais.

Attention, si vous avez signé un contrat concernant des interventions esthétiques qui ne relèvent pas de votre contrat, un médecin peut vous facturer des frais supplémentaires !

Mon médecin peut-il m’obliger à prendre une chambre individuelle pour une intervention médicale ?

Non, votre médecin ne peut jamais vous obliger à prendre une chambre individuelle pour une intervention médicale. Cela peut entraîner deux conséquences : 

  • le médecin reporte votre intervention en raison de votre choix
  • le médecin refuse de pratiquer l’intervention

Vous pouvez toujours choisir de changer de médecin. Cela fait partie du libre choix que vous avez en tant que patient. 

J’ai oublié mon rendez-vous, mon prestataire de soins peut-il me facturer une indemnisation pour ce rendez-vous manqué ?

Oui, l’article 77 du code de déontologie médicale stipule que « Une indemnisation peut être réclamée pour [...] un rendez-vous manqué s'il n'a pas été décommandé en temps utile. » L’indemnisation est égale à l’honoraire qui aurait dû être payée pour ce rendez-vous étant donné qu’il s’agit du montant perdu. Mais attention : l’accusé de réception délivré par le médecin pour cette indemnisation ne doit contenir aucune référence de nomenclature. Ce montant n’est pas non plus remboursé par la mutuelle étant donné qu’aucun soin n’a été prodigué.

Le service de défense des membres peut-il intervenir si l’hôpital refuse de donner une copie du dossier médical ?

Oui, fixez un rendez-vous avec le service de défense des membres et pendant l’entretien, fournissez-leur la lettre que vous avez envoyée au médiateur ou la direction médicale.

Que faire si j’ai été victime d’erreurs médicales au sein l’hôpital ?

Erreurs médicales

Au sein de l’hôpital :  

  • déposer une plainte auprès du médiateur de l’hôpital ;
  • dans le cadre d’une médiation, formuler une proposition d’arrangement à l’amiable avec l’assurance de l’hôpital ;
  • si la médiation échoue, demander une copie du dossier médical complet (c-à-d les copies des rapports de consultations, les protocoles opératoires, les radiographies et les factures de soins) et contacter la cellule de défense des membres pour lancer une procédure.

À emporter lors de mon entretien au département de défense des membres : 

  • une copie de votre dossier médical complet (c-à-d les copies des rapports de consultations, les protocoles opératoires, les radiographies et les factures de soins)
  • une plainte écrite
Que faire si j’ai été victime d’erreurs médicales en dehors de l’hôpital ?

En dehors de l’hôpital :  

  • déposer une plainte contre le médecin concerné ;
  • fixer un rendez-vous avec le prestataire de soins afin de mieux comprendre ce qui s’est réellement passé ;
  • si la médiation échoue, demander une copie du dossier médical complet et contacter la cellule de défense de membres.

À emporter lors de mon entretien au département de défense des membres : 

  • une copie de votre dossier médical complet (c-à-d les copies des rapports de consultations, les protocoles opératoires, les radiographies et les factures de soins)
  • demander l’avis d’un autre spécialiste concernant les soins originaux prodigués ainsi qu’un devis (par exemple un dossier dentaire) pour le nouveau traitement ;
  • une plainte écrite
Quels éléments dois-je fournir au département si je suis victime d’un traitement dentaire raté ?
  • une copie du dossier du dentiste incriminé (= copies des consultations, l’imagerie médicale en format photo, sur CD ou sur clé USB)
  • le dossier réalisé par le 2e dentiste (ou de tous les dentistes que vous avez consultés après le dentiste incriminé) qui a constaté vos lésions et qui s’occupera du nouveau traitement. Ce nouveau dossier doit être composé des rapports médicaux et de l’imagerie médicale des traitements futurs.
Pour quel type d’assistance, le service de défense des membres n’est-il pas compétent ?

Le service de défense des membres n’offre pas d’assistance juridique pour :

  • les accidents de travail ;
  • les feuilles de renseignements ;
  • les affaires juridiques qui ne touchent pas aux droits liés à la santé ;
  • contester les décisions du SPF Sécurité sociale ;
  • aller en appel contre la décision du médecin conseil concernant la reprise du travail.
Que puis-je faire si des frais de transport élevés ont été facturés pour un transport non-urgent ?

Notre mutualité octroie une intervention dans les frais de transport urgent (numéros d'urgence 100 et 112) et non urgent, entre votre domicile, votre lieu de résidence ou le lieu de l’accident en Belgique et l’établissement de soins adapté le plus proche en Belgique.

Vous pouvez trouver plus d'informations ici

Service pensions

Comment puis-je prendre rendez-vous avec le service des pensions ?

Recevoir d’assistance téléphonique est possible par appeler à le numéro suivant: 02 506 99 17. Nous sommes joignables uniquement le lundi, mardi et jeudi de 13h30 à 16h.

Attention ! Nous travaillons seulement sur rendez-vous. Vous pouvez prendre un rendez-vous par appeler le numéro ci-dessus, envoyer un message via le formulaire de contact ou par demander à votre assistent(e) sociale ou les employé(e)s des guichets. 

Comment ma pension est-elle calculée ?

Le calcul d'une pension n'est pas toujours simple, car il dépend de divers facteurs tels que votre carrière professionnelle, votre situation familiale et les différents régimes de pension. Il est préférable de prendre rendez-vous avec notre service des pensions.
 

Où puis-je introduire ma demande de pension ou demander une simulation de pension ?

Vous pouvez retrouver ici toutes les informations concernant votre demande de pension et votre simulation.

Quand puis-je prendre ma pension ?

Le calcul d'une pension n'est pas toujours simple, car il dépend de divers facteurs tels que votre carrière professionnelle, votre situation familiale et les différents régimes de pension. Il est préférable de prendre rendez-vous avec notre service des pensions.

Vous avez des questions sur la date de début et sur le fait de savoir si vous gagnerez ou non de l'argent supplémentaire pendant votre retraite ? Dans ce cas, prenez rendez-vous avec notre service des pensions. Vous pouvez également contacter le Service fédéral des pensions pour plus d'informations.

Puis-je gagner plus d'argent si je suis pensionné ?

Le calcul d'une pension n'est pas toujours simple, car il dépend de divers facteurs tels que votre carrière professionnelle, votre situation familiale et les différents régimes de pension. Il est préférable de prendre rendez-vous avec notre service des pensions.

Vous avez des questions sur la date de début et sur le fait de savoir si vous gagnerez ou non de l'argent supplémentaire pendant votre retraite ? Dans ce cas, prenez rendez-vous avec notre service des pensions. Vous pouvez également contacter le Service fédéral des pensions pour plus d'informations.

 

S'inscrire à e-Mut

Que dois-je faire du code d'accès que j'utilisais pour me connecter ?

Nous avons modifié la procédure de connexion pour vous permettre d'accéder plus facilement à votre compte e-Mut. Le code d'accès que vous avez reçu auparavant n'est désormais plus utile. Dorénavant, seul votre mot de passe est nécessaire pour vous connecter.

Comment puis-je m'inscrire à e-Mut ?

Pour créer votre compte e-Mut, 3 options vous sont proposées :

Inscription classique

  • Complétez le formulaire d'inscription en cliquant sur ce lien.
  • Confirmez votre adresse e-mail en cliquant sur le lien contenu dans le mail qui vous aura été envoyé.
  • Introduisez le code d’activation que vous avez reçu par SMS. Ce code permet de vérifier votre identité.
  • Définissez votre mot de passe personnel en respectant les règles de sécurité.

Vous pouvez ensuite vous connecter à votre compte personnel e-Mut !

Attention : Le SMS est utilisé pour vérifier votre identité. Si vous ne possédez pas de GSM ou si vous ne recevez pas de SMS, alors vous ne pourrez pas définir vous-même votre mot de passe. Pour des questions de sécurité, vous recevez votre mot de passe par courrier.

Inscription via eID

Utilisez votre carte d'identité électronique pour vous inscrire à e-Mut. Pour cela :

  • munissez-vous de votre lecteur de carte et connectez-le à votre ordinateur
  • insérez votre carte eID dans le lecteur
  • introduisez ensuite votre code PIN. Vous avez oublié votre code PIN ? Cliquez ici.
  • après votre identification via eID, nous vous demanderons de définir un mot de passe pour vos prochaines connexions à e-Mut.
  • si vous avez des questions concernant la connexion à votre eID, cliquez ici.

Inscription via Itsme

Pour vous inscrire à e-Mut via Itsme, vous devez :

  • Télécharger l'application sur votre smartphone.
  • Vous avez des questions concernant la connexion avec Itsme ? Cliquez ici.

 

 

Je ne reçois pas de SMS. Que faire ?

Si vous n'avez pas reçu de SMS de notre part au cours de l'inscription, vous pouvez demander l'envoi d'un nouvel SMS. Si, après cette demande, vous n'avez toujours pas reçu de SMS, alors vous recevrez votre mot de passe par courrier pour des questions de sécurité.

Le formulaire d’inscription demande mes données de contact. Que faire si je ne possède pas d’adresse e-mail ?

Dans ce cas, privilégiez la connexion à partir de votre carte d'identité électronique (eID) ou Itsme. 

Qui peut s'inscrire à e-Mut ?

Seuls les titulaires d'un compte mutualiste sont autorisés à s'inscrire à e-Mut.

Quelles sont les recommandations de sécurité à suivre ?

Pour garantir la protection de votre compte personnel, vous nous conseillons de :

  • Définir un mot de passe suffisamment sécurisé.
  • Ne pas partager votre mot de passe.
  • Fermer votre session lorsque vous ne consultez plus votre compte e-Mut.
  • Ne pas laisser votre compte e-Mut ouvert sans surveillance.

 

Problèmes de connexion

Je ne parviens pas à me connecter via ma carte d’identité électronique. Que faire ?

Si vous n’arrivez pas à vous connecter via votre eID, nous vous conseillons de prendre connaissance des recommandations ci-dessous :

  • Les pilotes fournis avec le lecteur de carte d’identité doivent être correctement installés sur votre ordinateur.
  • La machine virtuelle Java doit être correctement installée sur votre ordinateur et être à jour. Vous pouvez télécharger la dernière version en cliquant ici.
  • Votre système de navigation (Windows, Mac OS, Linux) et votre navigateur (Internet Explorer, Edge, Chrome, Firefox) doivent être à jour.

 

Mon mot de passe e-Mut est bloqué. Que faire ?

Pour des questions de sécurité, votre mot de passe e-Mut est bloqué lorsque vous avez introduit 3 mots de passe erronés. Pour accéder à e-Mut, vous devez définir un nouveau mot de passe en cliquant ici ou alors connectez-vous à partir de votre carte d'identité eID.

J'ai oublié mon mot de passe. Que faire ?

Si vous avez perdu ou oublié votre mot de passe, cliquez sur « Mot de passe oublié ? » et suivez les étapes suivantes :

  • Introduisez votre numéro d'affiliation et numéro de Registre National.
  • Introduisez le code d’activation que vous avez reçu par SMS.
  • Activez votre inscription en introduisant le code d'activation qui vous aura été transmis par SMS.
  • Définissez votre mot de passe personnel en respectant les règles de sécurité.

Attention ! Vous ne recevrez un SMS que si nous sommes en possession de votre numéro de GSM. Dans le cas contraire, vous recevrez, pour des questions de sécurité, votre mot de passe par courrier.

 

Comment puis-je me connecter à e-Mut ?

Pour vous connecter à e-Mut, 3 options vous sont proposées :

Connexion via mot de passe

Introduisez votre numéro d'affiliation ou votre numéro de registre national ainsi que votre mot de passe puis confirmez.

Connexion via eID

Utilisez votre carte d'identité électronique pour vous connecter. Pour cela :

  • Munissez-vous de votre lecteur de carte et connectez-le à votre ordinateur.
  • Insérez votre carte eID dans le lecteur.
  • Introduisez ensuite votre code PIN. Vous avez oublié votre code PIN ? Cliquez ici.
  • Si vous avez des questions concernant la connexion à votre eID, cliquez ici.

Inscription via Itsme

Pour vous inscrire à e-Mut via Itsme, vous devez :

  • Télécharger l'application sur votre smartphone.
  • Vous avez des questions concernant la connexion avec Itsme ? Cliquez ici.

Autres problèmes e-Mut

Je ne parviens pas à afficher mes lettres sur e-Mut. Que dois-je faire ?

Si vous ne parvenez pas à consulter vos lettres sur e-Mut, nous vous recommandons de vérifier ce qui suit :

  • Vérifiez que vous ayez installé un programme PDF (par exemple : Adobe Reader) sur votre ordinateur. Vous pouvez télécharger la version la plus récente ici.
  • Vérifiez si les paramètres de votre navigateur web sont corrects.
  • Vérifiez si votre navigateur web (Edge, Chrome, Firefox, Safari, etc) et votre programme PDF (par exemple : Adobe Reader) sont à jour.
Est-ce que je reçois toujours mes lettres par la poste et par e-mail ?

Pas de soucis, vos lettres vous seront toujours envoyées par courrier ou par e-mail. Nous vous proposons simplement un service complémentaire via e-Mut, pour visualiser facilement vos courriers.

 

Lorsque je clique sur une lettre, celle-ci est automatiquement téléchargée au lieu de s'afficher dans mon navigateur web. Que dois-je faire ?

Si vous ne parvenez pas à afficher vos lettres dans votre navigateur web, nous vous recommandons de vérifier ce qui suit :

  • Vérifiez que vous ayez installé un programme PDF (par exemple : Adobe Reader) sur votre ordinateur. Vous pouvez télécharger la version la plus récente ici.
  • Vérifiez si les paramètres de votre navigateur web sont corrects.
  • Vérifiez si votre navigateur web (Edge, Chrome, Firefox, Safari, etc) et votre programme PDF (par exemple : Adobe Reader) sont à jour.
Je ne peux pas afficher l'image de ma demande sur e-Mut. Que dois-je faire ?

Si vous ne parvenez pas à voir les documents de vos demandes, nous vous recommandons de suivre ces conseils :

  • Vérifiez si vous avez un lecteur PDF (par exemple Adobe Reader) installé sur votre ordinateur.
  • Vérifiez si les paramètres de votre navigateur sont corrects.
  • Vérifiez si votre navigateur web (Edge, Chrome, Firefox, Safari, …) et le lecteur PDF (par exemple Adobe Reader) sont à jour.

 

Quand je veux afficher l'image de la demande, celle-ci est automatiquement téléchargée au lieu d'apparaître dans mon navigateur web. Que dois-je faire?

Si vous ne parvenez pas à voir vos documents dans votre navigateur web, nous vous recommandons de suivre ces conseils :

  • Vérifiez si vous avez un lecteur PDF (par exemple Adobe reader) installé sur votre ordinateur.
  • Vérifiez si les paramètres de votre navigateur sont corrects.
  • Vérifiez si votre navigateur web (Edge, Chrome, Firefox, Safari, …) et le lecteur PDF (par exemple Adobe Reader) sont à jour.
Pourquoi ma demande n'est pas affichée sur e-Mut ?

Il est possible que votre demande ne soit pas affichée sur e-Mut pour une de ces deux raisons :

  1. Lorsque vous soumettez un document, il peut s'écouler un délai de 48h avant que vous puissiez le voir sur e-Mut. Nos services internes doivent préalablement le scanner.
  2. La demande que vous avez introduite ne peut pas être suivie. Toutes les demandes ne sont pas encore affichées dans cette fonctionnalité. Nous évaluons régulièrement les demandes que nous pouvons afficher sur e-Mut.
Le traitement de ma demande a été interrompu. Que dois-je faire ?

L'un de nos collaborateurs a interrompu la demande car il lui manque certaines informations nécessaires au traitement correcte de celle-ci. Pour savoir pourquoi le traitement de la demande a été interrompu, vous pouvez consulter la raison en cliquant sur “Voir la raison”. Vous pouvez également consulter à tout moment la fonctionnalité “Mes courriers”. Il est possible que nous vous ayons envoyé une lettre pour vous demander des informations complémentaires. Cela vous permettra de répondre plus rapidement à notre question et nous serons en mesure de traiter plus rapidement votre demande.

Je ne peux pas voir l'image de certaines demandes. Pourquoi?

GDPR

En vertu de la législation GDPR, nous ne pouvons pas afficher des données médicales sensibles que si les personnes à charge âgées de 16 ans ou plus ont donné leur consentement au titulaire. Si ce n'est pas le cas, nous sommes obligés de bloquer toutes les images associées à ces données médicales sensibles. Ainsi, nous sommes sûrs que vos données personnelles et celles de toutes les personnes à votre charge sont suffisamment sécurisées.

Les personnes à votre charge peuvent toujours donner leur consentement. Les personnes à charge doivent remplir et signer une déclaration de consentement. Ainsi, il ou elle donne un accès légitime à ses données médicales sensibles. Vous pouvez signer une déclaration de consentement via "Accès aux données médicales" sur e-Mut ou nous contacter pour obtenir une déclaration de consentement.

 

Accord (médical)

Lorsque vous demandez un accord, votre dossier contient des informations médicales sensibles. Afin de garantir une protection maximale de vos informations médicales, les images de ces demandes ne sont pas affichées sur e-Mut.