09-13-2022

Le terme « démence » désigne les affections entraînant simultanément divers troubles des fonctions cognitives telles que la mémoire, la capacité d’apprentissage, l’utilisation du langage, la compréhension et l’exécution de tâches complexes et quotidiennes. Lorsqu’une personne est atteinte de démence, le cerveau se détériore en raison de la disparition des cellules nerveuses et/ou des connexions entre les cellules nerveuses. Cela signifie que les personnes atteintes de démence ne peuvent plus penser de la même façon.

L’IMPACT DE LA DÉMENCE PRÉCOCE

Les mêmes changements se produisent dans le cerveau, tant dans le cas de la démence que de la démence précoce. Mais les symptômes peuvent varier. Le déclin est, par exemple, généralement plus rapide chez les personnes plus jeunes qui sont également plus conscientes de leur déclin cognitif. Cela leur donne un sentiment d’impuissance et entraîne davantage de frustration.

Le diagnostic est également souvent plus difficile car on pense d’ abord à du stress, au burn-out, à la dépression, etc. Si les troubles de la concentration ou les trous de mémoire ne disparaissent pas, il faut chercher à établir un diagnostic correct. Il est important de poser rapidement le bon diagnostic car des traitements sont parfois possibles à un plus jeune âge. Plus précisément pour la démence due à un traumatisme crânien (accumulation de sang dans le cerveau), à une tumeur cérébrale (pression sur une partie du cerveau) ou à une carence en vitamines (vitamines du groupe B).

Personne ne veut être diagnostiqué comme étant atteint de démence précoce, mais un diagnostic correct et précoce peut être rassurant. De cette manière, le changement de comportement peut être mieux compris et il est possible de réfléchir à l’avenir, de chercher des solutions ou d’entreprendre des démarches.

La démence précoce peut également avoir un grand impact sur la vie d’une personne. La personne passe par un processus de perte majeure. À terme, la personne ne pourra, par exemple, plus aller travailler, la pratique de loisirs ne sera plus possible, et la vie familiale quotidienne peut même devenir un défi. Cela implique qu’une famille rencontre souvent des difficultés financières. Sur le plan juridique il peut aussi être nécessaire de s’interroger sur les possibilités qui existent pour protéger à terme, en partie ou entièrement, la personne atteinte de démence contre toute acte qu’elle pourrait commettre et qui pourrait lui porter préjudice. La question de la conduite d’une voiture est souvent délicate et celle-ci doit pouvoir être discutée car c’est un sujet très sensible chez les personnes atteintes de démence et en particulier de démence précoce.

SOUTIEN AUX PERSONNES ATTEINTES DE DÉMENCE
Notre service Social peut également vous aider. Il dispose de personnes de référence pour la démence qui sont chargées de soutenir nos employés dans les situations de soins complexes et travaillent en offrant un soutien et des conseils aux employés. La personne de référence en matière de démence formule la politique favorable à la démence que notre mutualité veut mener. Vous pouvez également lui poser des questions plus complexes. Une équipe de soignants spécialement formée à la démence cherchera des solutions ou vous orientera spécifiquement. Tous nos prestataires de soins et assistants sociaux reçoivent une formation en « soins de base pour spécialistes de la démence ». C’est la seule façon de fournir des soins de qualité axés sur la personne, en collaboration avec l’aidant, pour chaque personne atteinte de démence. En outre, des tables de conversation sont régulièrement organisées à Bruxelles et dans le Brabant flamand pour les aidants de personnes atteintes de démence. 

PLUS D’INFORMATIONS ?

  • Vous pouvez contacter notre service Social via l’une de nos agences ou par téléphone au 02 546 15 12.
  • Le Service d’aide et de soins à domicile est joignable au 078 15 60 20 ou soinsadomicile@fmsb.be