1. Le droit au libre choix du praticien

Le patient a le droit de choisir la personne qui le soignera ainsi que l’hôpital où il sera soigné. Le médecin ne peut pas vous imposer son choix.

 

 

 

 

 

 

 

2. Le droit à être informé sur son état de santé

Le patient a le droit de recevoir, dans un langage compréhensible pour lui, toutes les informations relatives à son état de santé. Ce droit est très important puisque l’information qui sera donnée devra permettre au patient d’accepter ou de refuser un traitement.

 

 

 

3. Le droit à Consentir librement à la prestation de soins

Sans autorisation de votre part, le médecin n’a pas le droit de vous traiter ou de continuer votre traitement. Ce consentement peut également se donner de façon tacite, par exemple en tendant le bras pour une injection.

 

 

 

4. Le droit à Bénéficier d’une prestation de qualité

Le patient doit recevoir des soins de la meilleure qualité possible, en fonction des connaissances et de la technologie médicales disponibles.

 

 

 

5. Le droit de Pouvoir compter sur un dossier tenu à jour

Le patient à droit de la part de son particien professionnel, à un dossier médical soigneusement tenu à jour et conservé dans un lieu sûr.

 

 

 

6. le droit d'être assuré de la protection de son intimité et de sa vie privée

Le respect de la vie privée du patient doit toujours être assuré.

 

 

 

7. le droit d'être représenté lorsque le patient n'est plus en état d'exercer ses droits

Le patient majeur exerce lui-même tous ses droits de patient.  S’il devient incapable d’exercer ses droits, il doit être représenté.